Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Saoudi Abdelaziz, 5 décembre 2019

Dans les foyers, la jubilation est intense à voir au banc des accusés Sellal-le-gouailleur et Ouyahia l'homme-au-rictus-de-mépris, afficher le visage humble du justiciable.

Journaux télévisés  braqués sur l'interrogatoire des accusés,  gros titres à la une des journaux indépendants. Après le bienvenu épisode du parlement européen qui a rempli pour le pouvoir sa fonction de repoussoir, et à une semaine des élections, les procès en cours sont les bienvenus. Bravo aux planificateurs de ce timing.

Le problème, c'est que ces procès révèlent le mode de fonctionnement de la caste dirigeante, impliquant forcément les principaux candidats, en particulier Tebboune et Mihoubi qui furent au gouvernement en période de bouteflikisme aigü et qui semblent être les candidats favoris de la continuité. Contrairement peut-être à Benflis qui vient de séjourner dans l'opposition pendant 15 ans ...

 

«Le plus grand acquis du hirak», selon Soufiane Djilali

"Depuis le 22 février, il y a un vent nouveau. Les Algériens, en particulier ceux de la nouvelle génération, découvrent la politique et ont envie de s’impliquer dans la vie citoyenne. A mon avis, c’est le plus grand acquis du hirak.

C’est donc le moment de favoriser l’éclosion de nouveaux mouvements, de renforcer les partis politiques et de renouveler la classe politique depuis les assemblées de communes jusqu’au plus haut de la pyramide de l’Etat. Il est essentiel que les Algériens réfléchissent à leur destin et transforment leur conviction en programme et en action politique.

Des projets de société doivent cristalliser les courants de pensée qui animent la société. La démocratie est efficace lorsque l’on sort de la pensée unique et que l’on va vers l’innovation et la pluralité dans le respect, bien entendu, de ce qui fait le socle de notre nation.

Il faut également sortir de l’action individuelle, bruyante mais inefficace, et aller vers le collectif. ".

Texte intégral de l'interview : El Watan

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article