Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Amin Khan, écrivain, 26 juillet 2019

Conformément à sa nature, le régime ruse et manœuvre, mais refuse de comprendre et de construire.

1-A la marge du mouvement historique, il crée des diversions, des situations artificielles, politiquement et moralement très coûteuses, en opposition avec l’intérêt général, pour essayer d’en tirer, pour ses tenants et ses résidus, un profit factice, illusoire et stérile.

2-Il arrête des innocents et promet ensuite de les libérer pour « apaiser le climat ». Il reste sourd aux appels du bon sens et de la raison pendant des mois pour ensuite laisser entendre, par bribes, un semblant de raison. Il déforme le sens des mots les plus simples et des revendications les plus claires pour essayer d’embrouiller et de diviser le mouvement populaire. Il gagne des miettes de temps pour lui-même et, cyniquement, continue à faire perdre des années au pays. Il prétend s’alarmer de la « durée de la crise » dans laquelle il a lui-même plongé l’État et la société il y a plusieurs décennies de cela. Il prétend proposer des solutions alors qu’il complique les problèmes.

3-Le régime semble compter sur l’amnésie du peuple et sur sa lassitude.

4-Mais, pour son malheur, les Algériens, connaissent les responsabilités et les actes de chacun, ils se souviennent de tout et ils ont formé leur jugement : La révolution populaire démocratique pacifique ne s’arrêtera pas avant le départ du régime actuel et son remplacement par un régime démocratique capable de construire l’État de droit et des institutions dignes de l’histoire et des valeurs du peuple algérien révolutionnaire. 

Source : HuffPost-Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article