Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR


Depuis le 22 février, des millions d’Algériens sortent dans toutes les régions du pays pour revendiquer une rupture radicale avec un système politique, devenu un véritable danger pour l’Etat et la nation. Cette révolution populaire, nationale et pacifique a prouvé à tous que les Algériens sont capables de vivre dans l’harmonie et, comme leurs aïeux, de s’unir autour d’un projet national, faisant fi de leurs différences et de leurs appartenances idéologiques.

Au lieu d’accompagner ce parcours éclairé, certaines parties tentent de diffuser des discours de désespoir afin de diviser le soulèvement populaire sur des bases identitaires, linguistiques et idéologiques.

Nous condamnons l’arrestation des citoyens ayant brandi un emblème qui exprime une identité nationale reconnue par la constitution et exigeons leur libération.

Nous rejetons toutes les tentatives de certains milieux politiques et médiatiques de criminaliser, terroriser et considérer les acteurs politiques et sociaux comme des traitres.

Nous, signataires de cet appel, condamnons cette vision politique étroite qui consiste à régenter les Algériens en appuyant sur leurs points faibles supposés et pas sur leurs points forts réels. Ce sont des points forts qui transparaissent aussi bien dans leur révolution pacifique qui dure depuis plus de quatre mois que dans leur long parcours historique.

Nous appelons l’ensemble des Algériennes et des Algériens à rester UNIS autours de leurs revendications politiques pour lesquelles ils manifestent depuis 22 février pour bâtir l’Algérie de la citoyenneté, de la démocratie et de la liberté. Ne tombons pas dans la division, le piège qui nous est tendu ces derniers jours.
Vive l’Algérie
Gloire à nos martyrs.
27 juin 2019

Vous pouvez signer cette pétition transmettre un Email à cette adresse:
dzpeupleuni@gmail.com

1. Abdelkrim Boudra, militant associatif
2. Nacer Djabi, sociologue
3. Louisa Ait Hamadouche, politologue
4. Cherif Dris, politologue
5. Drifa Mezenner, cinéaste
6. Amina Bedjaoui Haddad, productrice
7. Habiba Laloui, universitaire
8. Said Djaffar, journaliste
9. Ali Benisaad, chercheur en géopolitique
10. Merouane Lounnas, journaliste
11. Nabila Bouchaala, sciences de l'information
12. Akram Belkaid, journaliste
13. Thouraya Ayed, animatrice radio
14. Yamina Bachir Chouikh, cinéaste
15. Nahla Bekralas, journaliste
16. Amin Zerrouk, cadre retraite
17. Pr Boumediene Moussa Boudjemaa, université de Tlemcen
18. Yanis Koussim, réalisateur
19. Abdellah Benadouda, journaliste éditeur
20. Bessaîd Aissa, journaliste
21. Sid Ahmed Semiane, auteur réalisateur
22. Salim Souhali, artsite
23. Lynda Koudache, romancière
24. Said Khatibi, écrivain romancier
25. Houria Alioua, journaliste
26. Smail Lalmas, citoyen algérien
27. Ziani Boualem producteur et journaliste
28. Ratiba Hadj Moussa, universitaire
29. Amin Khan, écrivain
30. Achour Mihoubi, architecte
31. Abdelghani Badi, avocat
32. Kamel Daoud, écrivain
33. Elkeurti Mohamed, Pdt Asssociation
34. Katia Debbouz Semiane, administratrice
35. Halim Rahmouni, scénographe
36. Amine Hattou, cinéaste
37. Karim Bengana, auteur réalisateur
38. Salima Abada comédienne
39. Amine Chibane, chanteur
40. Sabrina Draoui, réalisatrice
41. Maria Raissi, hôtelière
42. Ibrahim Tazaghart, éditeur écrivain
43. Djamel Abdelkader, expert
44. Akram Kherief, journaliste
45. Nouri Idris, universitaire (Sétif)
46. Rabii Mbarek, activiste Mouvement Amazighe
47. Djalal Haider, romancier
48. Riadh Redjdal, producteur de télévision
49. Zoubir Hamidani, fonctionnaire
50. Achour Fenni, universitaire
51. Houria Alioua, journaliste
52. Sabrina Rahmani médecin membre de l'OCA
53. Tarek Ghodbani, université Oran
54. Malika Menadi, enseignante retraitée
55. Aouicha Bekhti, avocate
56. Yacine Bouaziz, producteur
57. Samia Meziane, comédienne
58. Khaled Benaissa, acteur
59. Djamel Alilat, journaliste
60. Sabra Sahali, juriste
61. Abdelwakil Blam, journaliste
62. Benabdelaziz Massinissa, activiste universitaire Batna
63. Laila Aoudj, acteur culturel
64. Mina Lachter, comédienne
65. Nadia Laila Aissaoui, sociologue et féministe
66. Adlène Meddi, écrivain journaliste
67. Mehdi Benaissa, producteur
68. Akli Ghezouali, journaliste
69. Lahouari Addi, universitaire
70. Ihssen El Kadi, Journaliste
71. Sidali kouidri Filali, militant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article