Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"La société civile s’impose comme une force de proposition. Elle rendra publique son initiative le 15 juin" titre El Watan ce matin. Dans son  titre,  Liberté présente les choses autrement : " Des différences idéologiques minent l’initiative. La conférence du 15 juin compromise".

Madjid Makhedi écrit dans El Watan: "La société civile s’unit et se prépare à lancer officiellement son initiative de sortie de crise. Trois mouvements se sont, en effet, mis d’accord pour organiser une première conférence devant donner naissance à une proposition portée par un peu plus d’une cinquantaine d’organisations et de syndicats autonomes, représentants divers secteurs et différents courants. Il s’agit de trois collectifs (la Confédération des syndicats algériens, le Forum civil pour le changement et le Collectif de la société civile pour une transition démocratique). Ces derniers ont tenu, samedi dernier, une troisième réunion, à l’issue de laquelle les participants se sont mis d’accord sur la tenue, le 15 juin, de la première conférence de la société civile.

Rapportant dans Liberté le même événement, Ali Boukhlef est moins optimiste: "Pour tenter de proposer une issue à la crise politique que vit le pays, des animateurs syndicaux, associatifs et des défenseurs des droits de l’Homme se concertent. Ils ont tenu, samedi passé, leur deuxième rencontre et s’apprêtent à organiser le 15 juin une conférence nationale de sortie de crise. Mais avant cela, le consensus de façade qui se dégageait de cette “conférence” commence à se fissurer en raison des clivages idéologiques.

Cette union de façade risque cependant d’être emportée par les clivages idéologiques qui existent entre les organisations qui composent ce conglomérat. Ainsi, certains syndicalistes n’excluent pas de se retirer de l’initiative de proposition de sortie de crise.

A suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article