Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Il a fallu plusieurs vendredi de mobilisation pour convaincre l'Etat-major de" démissionner" Bouteflika. ? Depuis cette première victoire, c'est la manière de le remplacer qui est au centre des revendications du Hirak.  Pour les manifestants, des élections menées dans le cadre du système ne serviront qu'à le reconduire. Il faut changer le cadre d'organisation les élections.

 

D'abord, mais pas seulement, en éloignant les deux personnages B. qui dirigent les opérations. C'est une évidence qui s'impose en ce jour de clôture des candidatures. 

Des élections permettant le libre choix des Algériens, ce sera la première rupture d'avec le système, dynamique ouvrant la voie à la conduite par peuple du processus de  refondation républicain.

Le retard pris par l'Etat-major à reconnaître cette évidence n'est pas acceptable pour le Hirak, avec une impatience grandissante à l'égard du chef d'Etat major qui s'est placé aux avant-postes de l'actualité. Etat-major de l'armée qui s'efforce de contenir puis de restreindre, sans l'interdire, l'occupation de l'espace public.

Dans le même temps, un courant politique, se revendiquant du Hirak et agissant de manière transversale, redouble d'énergie. Présent dans les médias, les partis politiques et l'économie, Il revendique pour l'immédiat une période de transition plus ou moins durable au terme de laquelle se tiendront des élections présidentielles. Cette transition ne se limiterait pas à la préparation des élections.

Les organes de la Transition désignés hors suffrage universel mettront au point "les bases du démantèlement radicale du système" englobant les missions économiques de l'Etat.

Pour imposer sa manière de concevoir le rôle de l'Etat appelé à s'effacer devant les forces du marché et de l'entreprise, cette force politique technocratique-néolibérale ne veut pas du suffrage universel dans l'immédiat, car Il est jugé peu sûr pour rompre avec le "populisme", une manière péjorative de désigner l'Etat social . Jusqu'à un certain point, cette démarche se retrouvait dans la Transition avortée du duo Toufik-Saïd Bouteflika.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article