Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Article 55 : “tous les citoyens ont le droit au travail”. Photo DR

Article 55 : “tous les citoyens ont le droit au travail”. Photo DR

A Relizane, M'Sila et Annaba, les jeunes chômeurs se mettent en mouvement.

L'action la plus spectaculaire c'est le blocage partiel, dimanche et lundi, des accès au complexe sidérurgique d'El Hadjar (Annaba) pour exiger que leur demande d'embauche enregistrées par l'ANEM soient prises en compte.

Des chômeurs ont aussi protesté, avant-hier, devant l’usine de ciment à Hammam Dalaâ (M’sila) pour réclamer des postes de travail. Ils revendiquent l’application de l’article 55 de la Constitution qui stipule que “tous les citoyens ont le droit au travail”. “Nous réclamons du travail, uniquement du travail”, disent les manifestants qui dénoncent les renvois au chômage technique des ouvriers. Un des responsables de la cimenterie a rencontré les jeunes manifestants avec lesquels il a échangé des idées et a écouté leurs doléances. En plus du travail, les jeunes souhaitent la participation de la cimenterie dans la vie sociale, culturelle et sportive de la commune.

A Oued R’hiou, (Relizane) les chômeurs s'en sont aussi pris à l’antenne de l’ANEM qu’ils ont assiégée, hier matin, pour réclamer la transparence dans les processus de recrutement. «Nous exigeons l’ouverture d’une enquête sur tous les recrutements effectués depuis l’entrée en production des deux importantes usines du parc industriel de Sidi Khettab, Tayal et Sovac», ont exigé les manifestants. Il est à rappeler que le mécontentement des chômeurs de Relizane a fait sauter le directeur de l’ANEM locale.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article