Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Saoudi Abdelaziz,  4 avril 2019

Comment aller de l'avant, après avoir fait échouer déjà deux plans de route?

Les médias parasitent encore une fois la réflexion citoyenne en braquant les projecteurs sur les luttes au sommet du régime ou sur le choix du transitaire qui devrait nous conduire aux sources de la démocratie...

Il s'agit de détourner l'attention sur la vraie question de l'heure: Par quels moyens inventifs,  les citoyens peuvent-ils peser directement,-sans procuration,-pour que les prochaines élections présidentielles soit une étape du renouveau national? Un président pour engager un processus constituant.

Il y a quelques années, au moment où se confirmait la gravité du handicap de Bouteflika, l'ancien chef du DRS avait conçu, avant son limogeage, une " transition" qui serait dirigée par le même Zeroual, tiré ces derniers jour de sa retraite. Dans la presse libérale, on évoquait une pérestroïka à l'Algérienne où Tewfik jouerait le même rôle qu'Andropov en Russie. L'opération avait échoué.

C'est quasiment un remake ces derniers jours, les acteurs de la "transition" avortée il y a quelques années ont repris leur place dans le casting. Avec cette fois-ci Saïd Bouteflika en producteur et Tewfik en scénariste.

En effet, depuis deux ans, on a assisté à un retournement de situation, ponctuée par l'éviction de Tebboune et le retour d'Ouyahia. Le canal historique du DRS travaillent désormais de concert avec le clan présidentiel sur des "feuilles de route" permettant d'utiliser l'impotent chef de l'Etat pour deux grandes réformes historiques : la mise au norme mondialiste avec l'approfondissement du tournant néolibéral et le redéploiement pro-atlantiste du pays.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article