Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

L'analyse du général Delawarde, ça sert à qui? Photo DR

L'analyse du général Delawarde, ça sert à qui? Photo DR

 

C'est ce qu'écrit un certain général Delawarde réserviste de l'Armée française, "ancien chef « situation-renseignement-guerre électronique  à l’état major interarmées de planification opérationnelle". Le site algérien Raïna définit le texte du général comme : "Une analyse s’articulant sur des arguments vérifiables".

Le général a averti : "Bien sûr, les tenants du clan « occidental» vont hurler « au complotisme » à la lecture de cette analyse. C’est une technique désormais bien connue pour discréditer les individus dont les points de vue s’écartent des positions officielles".

Manipulés les marcheurs? Autant rester chez soi alors. Le site Raïna ne va pas jusque là, mais affirme par une curieuse cabriole qu'il "partage cette analyse qui ne s’oppose nullement à l’émergence d’un mouvement de masse anti-impérialiste, démocratique et de progrès social".

 

Quelques arguments "vérifiable" selon Raïna

"L’Algérie est un grand pays. Avec une superficie de 2,4 millions de km2, c’est à la fois le plus grand pays d’Afrique, du monde arabe et du bassin méditerranéen. Sous la gouvernance de Bouteflika, elle a su rester un pays indépendant, contrairement à de nombreux pays arabes qui, se sont, peu ou prou, rapprochés de la coalition occidentale."

"Les indices ne manquent pas dans la crise algérienne qui font furieusement penser à une opération de « Regime Change » (changement de régime), dont les occidentaux sont particulièrement friands (révolutions colorées, Ukraine, Libye, Printemps arabes, Syrie, Venezuela, Brésil…..), qu’ils réussissent parfois (Maïdan, Libye, Brésil) et dont ils gardent jalousement « les secrets de fabrication ».

"Il y a, bien-sûr, les déclarations enflammées, à l’attention du peuple algérien, de l’inénarrable BHL qui constituent, à elles toutes seules, un marqueur indiscutable qu’une opération de « Regime Change » est en cours".

"Il s’agit d’organiser d’abord le lâchage du régime en place et dans un deuxième temps le soutien du candidat à promouvoir : encore une méthode éprouvée de « Cambridge Analytica ». Elle nécessite beaucoup d’argent, mais l’État qui imprime le papier « dollar » n’en manque pas. L’argent et les promesses de positions avantageuses dans le nouveau régime viennent généralement à bout des plus coriaces…"

"En conclusion, vous l’aurez compris, je ne crois pas à la spontanéité de tous les événements qui agitent aujourd’hui la rue algérienne".

"La rue algérienne n’a probablement aucune idée de la manipulation dont elle est l’objet".

Texte intégral : Raïna-dz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article