Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les adhérents du FCE ont-ils le droit de soutenir un autre candidat?

Mohamed Baïri vice-président du FCE  rapporte les directives du patron l’organisation à propos des élections présidentielles : « Ali Haddad a assuré que chacun était libre de s’exprimer dans la presse mais qu’il ne fallait pas faire de déclaration au nom du FCE concernant la présidentielle ou une autre question. Qu’il fallait rester vigilant.  Notre position par rapport à cette échéance est claire. Nous soutenons le président Bouteflika ».

Sursis électoral pour le remboursement des  crédits ANSEJ et la retraite à 65 ans c'est pour plus tard

En plus, Mourad Zemali a annoncé que le gouvernement « n'a aucune intention ou projet, actuellement, de révision à la hausse de l'âge de retraite ou de baisse du calcul de la pension à moins de 80%». Pour Moncef Ouafi l'utilisation de l'adverbe «actuellement » laisse la porte ouverte à toutes les suppositions".Mourad Zémali a démenti toute intention de l’exécutif de relever l’âge de l’admission à la retraite, actuellement de 60 ans à 65 ans.

Sami Bouakouir n'appelle pas au boycott mais à la «dissidence politique électorale »

Rendant compte de la récente contribution Samir Bouakouir sous le titre "Il appelle au boycott de la présidentielle" Algérie1 évoque son "exclusion" du FFS en 2012. Le site Algérie1 vient de publier la mise au point suivante de Sami Bouakouir:

«1- Je n'ai jamais été exclu du FFS. J'ai juste été déchargé en 2012 de ma fonction de Représentant du FFS à l'étranger.

 2- Je n'ai pas appelé au Boycott des présidentielles mais à une démarcation claire  vis à vis d'une "échéance électorale"  qui, non seulement ne réunit aucune des conditions d'un scrutin libre et démocratique mais qui risque, compte tenu de l'état de délabrement politique et institutionnel et de l'affrontement entre clans du système  , de déboucher sur l'irréparable. Plutôt qu'un boycott, c'est d'une dissidence politique électorale dont il s'agit. »

Désherbage au lieu de Harga

En écho à l’appel du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et de l’Aménagement urbain (lors du Forum national sur la harga), Le Soir d'Algérie annonce la création de la fédération des associations pour la lutte contre la harga. Présidée par Madame Houria Bouhired, travaille avec les services de sécurité (police, gendarmerie…) mais aussi avec Frontex (Agence européenne de garde-frontières et gardes-côtes), pourtant très critiquée, notamment dans le livre de Jean Ziegler «L’Empire de la honte». Il faut rappeler qu’un collectif d’avocats en France avaient porté plainte contre les Etats d’Europe du Sud, qui fermaient les yeux sur les assassinats d’immigrants clandestins en mer.
Outre les mécanismes d’emploi des jeunes (Anem, Angem, Ansej…),
Mme Bouhired a proposé le développement d’emplois saisonniers, notamment pour les opérations de désherbage, ou encore la fabrication des bennes à ordures… Des membres d’associations de quartiers, ou encore de vieux artisans déplorent le désintérêt des jeunes pour les métiers de l’artisanat (...)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article