Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"Elle prend ses distances avec Bouteflika et critique l’armée : Louisa Hanoune change de ton" titre ce matin le quotidien El Watan. Sur Maghreb Emergent on lit : Le Parti des Travailleurs  critique « la politique des deux poids deux mesures » dont est victime le groupe Cevital".

 

Nabila Amir écrit dans El Watan: "Elle a défendu le 4e mandat sous prétexte que Bouteflika est légitime, car élu par le peuple. Elle a toujours soutenu l’institution militaire et son chef Gaïd Salah qu’elle a eu l’occasion de rencontrer. Seulement depuis quelques temps, voire des mois, la première dame du PT a changé de ton et elle a surtout pris ses distances par rapport au chef de l’Etat. Elle s’est même adressée directement à Saïd Bouteflika, en sa qualité de conseiller de son frère, confirmant ainsi qu’il a le pouvoir de décision et reconnaissant, en outre, la démission du président Bouteflika. Mieux, elle critique les partisans de la continuité et exprime indirectement son opposition à un 5e mandat, même si elle ne pense pas que Bouteflika va rempiler pour un autre mandat.

Hier encore, Mme Hanoune a en surpris plus d’un en critiquant la dernière sortie du ministère de la Défense nationale (MDN) en réponse à un général à la retraite. Pour la secrétaire générale du PT, le communiqué du MDN ne fait qu’amplifier le flou qui caractérise la scène politique et constitue surtout une incursion étrange dans le débat politique, rajoutant, selon elle, à la confusion et aux congestions déjà étouffantes.

Pourquoi cette inclinaison ? Que signifie cette rupture brusque avec le Président ? Mme Hanoune, qui était au fait de tout ce qui se passe en haut lieu, est aujourd’hui, estime-t-on, mise à l’écart. Le repositionnement de Louisa Hanoune soulève tant de questions. Pour la première dame du PT, l’horizon politique du pays demeure fermé, ce qui fait augmenter l’intox et le flou. La secrétaire générale du Parti des travailleurs estime que seule la convocation du corps électoral pour la prochaine élection présidentielle est à même de «dissiper les incertitudes et les interprétations» quant à la tenue ou pas du scrutin.

POST-SCRIPTUM

Louisa Hanoune soutient Rebrab

Hier, la surprise était aussi sur le site Maghreb Emergent qui titre "Le groupe Cevital soutenu par la gauche et les communistes en Algérie et en France". Younes Saâdi écrit  d'emblée : "Ce qui était inimaginable il y a quelques années, est devenu une réalité. Des partis communistes soutiennent une entreprise privée contre des Etats. Cela se passe en Algérie et en France. L’entreprise privée défendue et soutenue par les communistes algériens et français n’est autre que Cevital, groupe privé appartenant au richissime homme d’affaires algérien Issad Rebrab".

Mais qui sont ces curieux communistes qui soutiennent l'oligarque? Mon sang n'a fait qu'un tour. Vite calmé car en fait de gauche et de communistes en Algérie, Il ne cite exclusivement que le Parti des Travailleurs de Louisa Hanoune. Quant aux communiste français, Maghreb Emergent a déniché une lettre de communistes ( plus vraisemblablement d'une municipalité communiste) d'un localité de l'Est de la France, Dans la même région du Grand Est que Charleville Mezière où domine le sous-emploi et où Cevital a décidé de monter une usine. Maghreb Emergent écrit : "Un courrier a été envoyé le 30 novembre dernier par les membres du PFC de la Région afin qu’elle facilite des développements éventuels de l’entreprise dans la région". C'est loin de la place du Colonel Fabien!

Pour revenir à l'Algérie on lit : "Le Parti des Travailleurs  critique « la politique des deux poids de mesure » dont est victime le groupe Cevital". La connivence de Louisa Hanoune avec Issad Rebrab n'est pas nouvelle selon Maghreb Emergent qui en fait l'historique.

"Le soutien clair et assumé du PT au groupe privé Cevital dans sa lutte contre des cercles au pouvoir remonte à 2015 lorsque l’ex-ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb a déclaré une guerre médiatique au groupe Cevital en l’accusant d’avoir importé des machines usagées pour son projet d’unités de fabrication d’appareils électroménagers de marque Brandt implantée dans la wilaya de Sétif. La secrétaire général du PT s’est insurgée contre les déclarations du ministre devant une délégation étrangère (française). Depuis cette affaire, le PT a multiplié les sorties de solidarité avec Cevital. Dans l’affaire du rachat du journal El Khabar par Cevital, Louiza Hanoune a fait en 2016, plusieurs déplacements au tribunal administratif de Bir Mourad Rais à Alger, pour soutenir le rachat du quotidien par Cevital."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article