Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Malgré le fort potentiel que recèle le secteur de la sidérurgie, notamment la transformation de fonte et d’acier, les résultats ont été tirés vers le bas en 2018.

Malgré le fort potentiel que recèle le secteur de la sidérurgie, notamment la transformation de fonte et d’acier, les résultats ont été tirés vers le bas en 2018.

Ce n'est pas tout noir. L'ONS enregistre aussi du positif tiré sans doute par le bâtiment :  +32,2% de hausse de production de ciment et matériaux de construction; +13,7% pour l’industrie du verre, +46% dans la branche de la menuiserie générale et à un moindre degré  +6,2% pour la transformation du papier. Le secteur industriel public enregistre aussi une hausse dans  la transformation du papier (+6,2%), les mines et carrières (+12%), les cuirs et chaussures (10,6%), les industrie agroalimentaires (1,9%), les "industries diverses" (30,3%) et l'électricité (0,2%).

 

Par N. B. 29 janvier 2019. El Watan

Des statistiques de l’ONS font état d’une baisse de 1,9% de la production industrielle durant les neuf premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période en 2017. Une baisse expliquée par un faible rendement dans cinq secteurs industriels, à savoir les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE), qui ont enregistré une régression de 10,1% du niveau de production. La branche sidérurgie et transformation de fonte et acier a particulièrement tiré les résultats vers le bas avec 42,8% de baisse.

Ce qui est considérable étant donné le potentiel que recèle ce secteur. La construction des véhicules industriels enregistre elle aussi un fort recul avec -35,6%, ainsi que l’équipement métallique avec -30,3%. Une hausse de production a par contre marqué l’industrie de fabrication des biens de consommation mécaniques avec un résultat positif de (+38,8%), ainsi que la branche de production et transformation des métaux non ferreux (+48,3%) et la fabrication des biens d’équipement électriques (+9,2%).

Concernant l’industrie du textile, l’ONS souligne une contre-performance en enregistrant une baisse de la production de l’ordre de 8,4% par rapport à 2017. Un recul marqué à la fois au niveau de la production des biens intermédiaires textiles (-9,1%), ainsi que dans les biens de consommation textiles avec -7,8%.

Une autre branche enregistre aussi une baisse et elle concerne le secteur des matériaux de construction, céramique et verre, en marquant un recul de 0,9% durant les neuf premiers mois de 2018. Dans cette catégorie de produits, les matériaux de construction et produits rouges ont été particulièrement touchés par ce recul avec -14,4%, alors que la fabrication des liants hydriques ont enregistré durant la même période une baisse de -1,4%.

Par contre, les produits en ciment et matériaux de construction divers ont connu une évolution positive durant la période de recensement en enregistrant un résultat de +32,2%, de même pour l’industrie du verre qui a évolué avec +13,7%.

Par ailleurs, les industries du bois, liège et papier, ont connu une baisse de production de 0,2% à cause des résultats de l’industrie de l’ameublement qui a tiré le secteur vers le bas en marquant un recul de -16,4%, de même pour l’industrie du liège avec -11,8%.

D’autres statistiques de l’ONS ont trait à la production dans la branche de la menuiserie générale, qui a enregistré une évolution positive avec +46% de production, et la transformation du papier avec +6,2%.

Par ailleurs un recul de 5% a concerné le secteur des hydrocarbures, notamment la branche liquéfaction du gaz naturel, dont la production a diminué de 15,3%. La production de pétrole brut et de gaz naturel enregistre une baisse de 3,5%, de même pour le raffinage de pétrole dont la production a reculé de 2,1%.

Le secteur industriel public enregistre par contre une hausse de production dans six branches, à savoir les mines et carrières (+12%), cuirs et chaussures (10,6%), industrie agroalimentaire (1,9%), industries diverses (30,3%) et électricité (0,2%).

Source : El Watan

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article