Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Cluster d’Escherichia coli, grossissement x 10 000.

Cluster d’Escherichia coli, grossissement x 10 000.

Les étudiants en master2 d'écologie microbienne de Constantine se mobilisent pour exiger d'étudier dans le cursus qu'ils ont choisi. Des décideurs ont transformé la filière "écologie microbienne" qui devient "écologie et environnement". Cette décision antipédagogique qui semble inspiré par des considérations politiciennes (pour montrer les préoccupations officielle en faveur de l'environnement... et puis les microbes cela sonne mal.) va à contre-courant de la tendance mondiale en faveur de l'écologie microbienne en pleine ascension.

 

Université frères Mentouri de Constantine 1. Sit-in des étudiants en écologie microbienne

Par Iness Boukhalfa, 18 décembre 2018

Pour la deuxième journée consécutive, une centaine d’étudiants en Master 2 spécialité écologie microbienne à la faculté des sciences de la nature et de la vie ont observé, hier, un sit-in devant l’université des frères Mentouri de Constantine 1. Ce mouvement de protestation intervient après l’intégration de leur Master 2 dans une nouvelle filière qui est écologie et environnement.

Selon les étudiants protestataires, “notre choix s’est porté sur la spécialité Écologie microbienne dans laquelle nous avons suivi tout au long de l’année universitaire 2017/2018 les matières qui la composent. Cependant, l’attestation qui nous été délivrée fait référence à la filière écologie et environnement qui est totalement étrangère à notre cursus et qui ne correspond pas au contenu de ce dernier”, précisent-ils dans une correspondance adressée au doyen de la faculté.

Les protestataires affirment également que le diplôme qui leur sera délivré ne leur donnera accès ni au recrutement dans la Fonction publique ni au concours de post-graduation réservé à la filière de leur formation de base qui n’est autre que sciences biologiques. Ils revendiquent, néanmoins, la rectification de la filière à laquelle appartient la spécialité Écologie microbienne et ils appellent le doyen de la faculté à prendre toutes les dispositions nécessaires pour résoudre ce problème qui risque d’entraver leur avenir.

Notons que les étudiants en question ont saisi le doyen de la Faculté des sciences de la nature et de la vie, le recteur de l’université des Frères Mentouri et le ministre de l’Enseignement supérieur.

Source : Liberté

POST-SCRIPTUM

L'écologie microbienne aborde la place et le rôle des micro-organismes dans un habitat (environnement, écosystème) ainsi que les interactions des micro-organismes entre eux et avec leur milieu. Les micro-organismes étant très nombreux, (présents partout dans le monde), très diversifiés, très adaptatifs, ont une importance primordiale dans de nombreux domaines. L'écologie microbienne couvre des domaines très variés.

  • Cycle biogéochimique de la matière : importance de la biodiversité microbienne dans les cycles du carbone, de l'azote, du soufre, du phosphate…

  • Dépollution : dépollution naturelle des milieux grâce aux micro-organismes et utilisation des micro-organismes dans le traitement des eaux usées ou des sols pollués.

  • Agriculture : interaction des micro-organismes avec les plantes (symbiose ou pathogène).

  • Médecine humaine et vétérinaire : importance des parasites, des bactéries et virus pathogènes.

  • Agroalimentaire : importance de la biodiversité microbienne dans des processus de transformation ou de fermentation de produits alimentaires (fromage, yaourt, vin, choucroute, saucisson…) ; rôle de certains micro-organismes dans l'altération de produits alimentaires. Maîtrise des contaminations via la maîtrise des flores en place soit une stratégie du type occupation de la place

  • Biotechnologie : connaissance de la biodiversité microbienne pour caractériser des nouvelles molécules ayant des propriétés intéressantes pour les milieux pharmaceutiques et/ou industriels.

  • Évolution : l'organisme ancestral ayant entraîné l'apparition de la vie était probablement proche des bactéries actuelles.

  • Maîtrise des flores pathogènes via un ensemencement contrôlé.

Source : Wikipedia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article