Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

En été 2017. Jeunes Algériens détenus au centre d'Al Nasr, près de Zaouïa, en Libye. 2017. Photo DR

En été 2017. Jeunes Algériens détenus au centre d'Al Nasr, près de Zaouïa, en Libye. 2017. Photo DR

Par Bouhali Mohammed Cherif, 3 décembre 2018

Les familles des cinq jeunes migrants clandestins ont tenu ces derniers jours un sit-in de protestation devant le siège de la Wilaya pour interpeller les autorités locales et le premier magistrat du pays en vue d’intervenir auprès des autorités libyennes afin de les libérer des prisons libyennes, a-t-on constaté sur les lieux .

Ces immigrants clandestins, dont l’âge varie entre 25 et 32 ans et originaires de quartiers de la ville de Jijel, avaient tenté vainement de rejoindre l’île italienne de la Sardaigne à partir des côtes libyennes mais ils ont été interceptés par les forces aériennes de ce pays, a affirmé un proche de ces migrants qui ont été portés disparus depuis plus de trois mois sans informer leurs familles.

Notre jeune interlocuteur a ajouté que ces jeunes harragas, dont certains sont originaires du quartier populaire de Village Moussa, ont été maltraités et tabassés par les services de sécurité de ce pays après leur arrestation en situation irrégulière sur le sol libyen.

On apprend, par ailleurs, que la famille de l’un de ces jeunes a reçu un appel de son fils qui l’avait informé qu’il est emprisonné en Libye l’exhortant d’entamer les démarches nécessaires pour le faire sortir des geôles libyennes.

Face à ce calvaire qui perdure depuis plusieurs mois, ces familles lancent un appel de détresse à qui de droit pour faire sortir ces jeunes des geôles libyennes.

Source  : Le Soir d'Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article