Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Salima Akkouche, 25 décembre 2018

Une étude menée par le syndicat du Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a révélé que 45% des élèves du secondaire n’ont pas obtenu la moyenne durant ce premier trimestre. 60% des élèves ayant obtenu une moyenne de 10/20 ont eu des notes faibles en maths, physique, français et anglais. Le niveau scolaire des élèves ne s’améliore pas. Les résultats faibles ayant été enregistrés durant ce premier trimestre viennent confirmer le constat déjà établi par la première responsable du secteur.
 

Le conseil des lycées d’Algérie, qui a fait une évaluation nationale des résultats du premier trimestre auprès des élèves du secondaire, a annoncé que 45% des lycéens n’ont pas réussi à avoir la moyenne et 60% des lycéens ayant obtenu une moyenne n’ont pas réalisé des résultats satisfaisants, voire faibles dans les matières essentielles comme les mathématiques, la physique, le français ou encore l’anglais.

Idir Achour, porte-parole du syndicat, a expliqué que les élèves ayant obtenu une moyenne de 10/20 durant ce premier trimestre ont réussi à atteindre ce résultat grâce aux matières secondaires et non aux matières de leurs filières. Le syndicaliste estime que ces faibles résultats sont les conséquences de «l’échec» des réformes engagées dans le secteur. Un constat partagé par de nombreux syndicats qui ont tiré la sonnette d’alarme sur le niveau des élèves notamment dans les matières scientifiques. La majorité des élèves réussissent à voir une moyenne uniquement grâce aux matières qui nécessitent de la mémorisation.

Par ailleurs, le CLA, qui s’est réuni le samedi dernier, a dénoncé, une nouvelle fois, les décisions «unilatérales» du ministère de l’Education et l’entrave à l’exercice syndical. D’ailleurs, le syndicat, qui a prévu de tenir son conseil national dans la wilaya de Sétif, dit n’a pas pu avoir une autorisation du ministère de l’Education. Pis, le syndicat estime que le ministère de l’Education nationale fait des déclarations provocatrices au sujet de la gestion du secteur.
 

Le CLA appelle les autres syndicats, regroupés dans un collectif, à prendre «vite des décisions responsables et historiques pour préserver les acquis des travailleurs».
Pour rappel, le collectif des syndicats autonomes annoncera la forme de son action de protestation le 7 janvier prochain.

Source : Le Soir d'Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article