Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Il avait donné la parole aux habitants du bidonville de Skikda. Six mois de prison ferme pour Nabil Belkadi, le journaliste de Skikda News

Il a été condamné pour “incitation à l'attroupement” parce qu'il avait donné la parole aux habitants du bidonville du Lac des Oiseaux qui protestaient contre le choix inéquitable des attributions des logements de recasement. Deux autres prévenus ont été condamnés pour ... des commentaires sur facebook!

Un sit-in des journalistes correspondants de Skikda est prévu demain mercredi, devant le tribunal.

Avant ce verdict,  A. Boukarine, le correspondant de Liberté, avait rendu compte il y une semaine de la séance du tribunal :

"L'un des interpellés, le journaliste N. B., est aussi accusé d'incitation à l'attroupement et le juge l'a aussi interpellé sur ses relations avec Amir.dz. Le journaliste et sa défense ont expliqué qu’Amir.dz n'avait fait que partager une de ses publications sur les émeutes du Lac des Oiseaux. La défense a aussi fait savoir que son mandant n'avait fait que rapporter les événements après leur déroulement tout en exposant des articles de presse qui ont couvert ces événements, appelant le juge à reconsidérer l'accusation en diffamation s'il y a diffamation et de le juger par le code de l'information et non le code pénal, puisque son site dispose d'un agrément en bonne et due forme et qu'il n'a fait que son rôle de journaliste comme tous les autres journalistes qui ont couvert les événements".

 

Emeutes du logement au Lac des Oiseaux (Skikda)

6 mois à 2 ans de prison contre 21 prévenus

Par A. Boukarine, 27 novembre 2018

Le tribunal de première instance de Skikda a rendu hier son verdict concernant le jugement des 21 émeutiers impliqués dans les événements qui ont éclaté après l'affichage de la liste des 171 bénéficiaires de l'opération de relogement des familles habitant le bidonville du Lac des Oiseaux.

Ainsi, le juge a condamné ces accusés à des peines de 2 ans de prison ferme, de 6 mois de prison avec sursis, alors que le journaliste du site électronique Skikda News.com, Nabil Belkadi, a été condamné à une peine de 6 mois de prison ferme.

Les accusations concernant les émeutiers portent sur “la destruction d'une partie de biens d'autrui, l'attroupement armé” et pour le journaliste “l'incitation à l'attroupement”.

Le procureur de la République près le tribunal de Skikda avait requis, une semaine auparavant, une peine de 2 ans de prison ferme assortie d'une amende de 20 000 DA contre les 21 prévenus. Pour rappel, les accusations portent sur la provocation de dégâts matériels à l'hôpital Abderrezak-Bouhara, la blessure d'un agent et le stock d'oxygène ciblé par les cocktails Molotov.

Le journaliste Nabil Belkadi est accusé d'incitation à l'attroupement et le juge l'avait interpellé sur ses relations avec Amir dz qui a partagé des publications du site électronique qu'il gère.

Deux autres prévenus ont été condamnés pour des commentaires sur facebook. Par ailleurs, et en signe de solidarité avec le journaliste condamné, un sit-in des journalistes correspondants de Skikda est prévu, demain mercredi, devant le tribunal.

Source : Liberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article