Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

15 novembre 2018

 

 

 

 

 

Avec le ralentisseur apparu sur la route mal goudronnée de la présidentielle, le manque de candidats pour un plan B sans Bouteflika a montré les limites du système, cette autocratie féodale basée sur l’allégeance autour d’un seul chef et de sa famille avec vote à sens unique d’une seule main collective.

Mais maintenant que le Président n’est plus sûr de se représenter et pense enfin à rentrer chez lui, une idée a surgi de la salle des machines : licencier Ould Abbès, ranger les milliers de cadres du Président pour une exposition future sur la Préhistoire et introniser Ahmed Ouyahia, le moins mauvais des mauvais et le plus propre des pas propres, qui a la chance de combiner à la fois le nationaliste soviétique et le démocrate minimaliste ainsi que de récentes sympathies islamistes.

Bien sûr, il n’a pas fait la guerre d’indépendance ni aucune autre guerre d’ailleurs, mais il serait le garant de la continuité, de la famille, de la rente, de l’insulte et de la bureaucratie, ce qui arrange la Matrice qui ne se voit pas du tout changer de paradigme.

Ce qui a poussé ses adversaires à l’attaquer, à commencer par son ministre Louh qui se voit en plan C pour la présidentielle, lui ressortant les milliers de travailleurs licenciés et les centaines de cadres emprisonnés pour rien, autant de citoyens qui ne voteront sûrement pas pour lui. Ce qui pose le problème fondamental, Ouyahia président, alors qu’il n’aime pas son peuple et son peuple ne l’aime pas !

Comment le faire passer ? Seule solution, le changement, pas de système mais de l’homme, modifier son état civil en le renommant Ahmed Bouteflika, gommer son origine kabyle d’Iboudrarène et le faire naître par exemple à Sour El Ghozlane, lui faire endosser une grève d’étudiants et un jour où il a dit non à un président, Chadli ou Zéroual, puis l’envoyer au hadj pour laver ses os. Ce sera suffisant ? Pas sûr, on dit que même son chauffeur refuserait de voter pour lui, malgré une augmentation et un véhicule Tahkout promis en prime de risque.

Source : El Watan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article