Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Ouyahia appelle ce samedi à relever "quatre défis" : Mettre fin au " dictat de la rue", au " populisme et à la démagogie", à "l'instrumentalisation du pluralisme et la démocratie" et susciter "la stabilité interne patriotique".

S'il reconnaît l'existence de problèmes sociaux et de "gouvernance", le patron du RND assure : "Ces lacunes seront rapidement corrigées si notre pays réussit à relever quatre défis". Voir plus haut... Il universalise la nécessité de la "continuité" :  "Certains opposent à notre analyse l’alternance démocratique. Nous plaidons pour notre part, l’exemple des pays qui ont réussi leur décollage économique et social en Asie du Sud Est ou en Amérique du Sud par exemple, des décollages accomplis il y a quelques décennies déjà, grâce aux mérites de la continuité."

Les services d'Ouyahia ont mis en ligne très rapidement le texte intégral de ce discours programme.

EXTRAITS

"Le premier défi que notre société doit vaincre est celui de l’anarchie et de la violence. L’anarchie s’est développée depuis la dérive d’Octobre 1988 avec comme conséquence, l’incivisme, la négation de l’autorité de la loi, et la tentative de dictat de la rue".(...)

"Le deuxième défi que l’Algérie devra relever est celui de la victoire sur le populisme et la démagogie".(...)

"Le troisième défi que notre pays doit relever est celui de la préservation de sa stabilité. Le pluralisme et la démocratie ne doivent pas être instrumentés pour semer la division".(...)

Le quatrième défi qui se dresse devant nous est la préservation de la sécurité du pays. L’Armée Nationale Populaire, à laquelle nous rendons hommage est mobilisée partout et notamment à nos frontières, avec des capacités puissantes, pour protéger l’intégrité du territoire ainsi que la sécurité des personnes et des biens. Cependant, la sécurité du pays a besoin d’une stabilité interne garantie par une mobilisation patriotique permanente.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article