Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

"Orientation des bacheliers et passe-droits : Hadjar éclaboussé", titre ce matin El Watan qui publie un fac simili attestant l'implication directe du cabinet du ministre de l'enseignement supérieur.

"Des documents en notre possession attestent, en effet, que des dérogations pour des inscriptions dans de grandes écoles dites «protégées» (pour qui et contre qui ?) ne remplissant pas les conditions d’admissibilité requises ont été envoyées du fax personnel du ministre (voir fax similés). Un document a même été transmis en fin de journée.(...)

Contacté pour avoir sa version des faits concernant ces passe-droits, le ministre, Tahar Hadjar, nie avoir signé une quelconque dérogation, tant pour ce qui concerne les écoles nationales supérieures et les facultés de sciences médicales que pour le système LMD. «Je n’ai rien signé»,  se défend le ministre qui ne s’est pas montré, en revanche, convaincant pour nous expliquer comment des documents officiels engageant sa responsabilité ont été transmis de son fax personnel, certains à des heures indues sans qu’il ne soit informé. (...)

Même si M. Hadjar dégage sa responsabilité en assurant n’avoir rien signé – chose qui reste à prouver –, il demeure qu’il doit s’expliquer sur cet énigme de dérogations envoyées de son fax personnel ; ce qui constitue déjà en soi une preuve accablante que des dépassements ont bien eu lieu dans son ministère en violation de la circulaire fixant les modalités d’orientation et d’inscription des bacheliers de cette année qu’il a lui même édictée. (Source: El Watan)

Lire aussi : Algérie. Le système brise le mouvement étudiant autonome en encourageant les passe-droits.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article