Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Saci Belghat, enseignant chercheur:

Tous les centres institutionnels de l’état algérien d’expertise, d’élaboration, de maturation de l’information et de contrôle de la décision ont été gelés, inhibés ou rendus inopérants - jugez :
 

Haut conseil de sécurité,
conseil national de l’énergie,
conseil économique et social,
office national des statistiques,
la cour des comptes,
autorité de régulation des hydrocarbures,
autorité de régulation de l’audiovisuel,

 

et certainement d’autres centres.  A quels objectifs
 ceci explique celle là : la crise de l’état/ nation

Abdeltif Rebah, économiste:

Tout a fait d’accord, cher Saci,les institutions que tu cites sont devenues des coquilles vides mais il ne faut pas oublier qu’elles avaient été conçues et construites dans le cadre d’un projet de développement national et notamment de la base matérielle dont elles étaient la superstructure pour ainsi dire.

La destruction méthodique et systématique de l’infrastructure de développement économique sur laquelle elles étaient érigées les a vidées de leur raison d’être. La grande manœuvre mystificatrice, la contre révolution débutée fin des années 1980, a été de faire croire et admettre avec l’appui et la caution des élites converties, qu’il y avait un projet alternatif substituable à la stratégie des décennies du développement qui constituait l’assise de la formation étatique nationale en construction. L’état de décomposition (y compris morale) actuel est le produit de la destruction des fruits de ce développement de l’incapacité structurelle de la bourgeoisie réactionnaire prédatrice à produire un projet constructif pour le pays.

Il faut lire les documents de la Banque mondiale des années 1980 qui instruisent le procès de la stratégie de développement national algérienne pour retrouver ces desseins clairement exprimés, pour voir que la contre révolution algérienne avait un mentor puissant et une source d’inspiration "au dessus de tout soupçon « ils nous voulaient que du bien, une économie performante, efficace et blablabla

Source : Raïna-dz

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article