Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le directeur du complexe d'El Hadjar en "abandon de poste"

Dans une lettre diffusée par El Watan, le syndicat UGTA du complexe d'El Hadjar écrit au PDG du groupe Sider qui exerce la tutelle sur l'enteprise sidérurgique redevenue publique : «Maâtallah Shemseddine, notre président directeur général du complexe Sider El Hadjar, est en abandon de poste depuis deux mois. Son absence n’est pas justifiée (...).  N’était l’intervention de nos cadres sidérurgistes, notre outil de travail serait actuellement obsolète. Dénonciable, cette situation l’est à plus d’un titre d’autant plus qu’elle fait le bonheur de nos nombreux concurrents et menace sérieusement la pérennité de notre entreprise.»

Amouri Noureddine, le secrétaire général du syndicat exhorte le PDG du groupe Imetal d’instruire ses services à l’effet de «dépêcher une commission d’enquête pour procéder à un audit au niveau de l’usine Sider El Hadjar». Il accuse un haut cadre du département capital marchand au niveau du ministère de l’Industrie et des mines d’être à l’origine de pressions exercées sur l’administration et le syndicat de l’entreprise. «Par son pouvoir d’autorité, il est intervenu en faveur de deux entreprises privées sous-traitantes (…) qu’il a introduites au complexe depuis Alger, et ce, en agissant en tant que représentant personnel du ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi. Pis, ces deux entreprises n’ont jamais été retenues dans aucune des opérations d’avis d’appel d’offres de l’entreprise Sider El Hadjar», précise le représentant des travailleurs." Source : El Watan

 

"Il reste toujours un homme rusé qui fait son idiot" note Kamel Daoud dans son dernier prêche, à propos du prolifique secrétaire général du FLN .

"C’est donc l’homme qu’il faut lorsqu’on ne veut pas que les autres fassent de la politique. Son outrance est médiatique, sa servilité se retrouve à déclasser les vassalités faiblardes et on se retrouve tous à pratiquer la bousculade ou le vomissement, pas le militantisme". Kamel Daoud poursuit : "Ould Abbès est l’homme qu’il faut pour faire remonter le peuple algérien vers avant le déclenchement de la guerre de libération, à l’époque des tribus, des désœuvrés, des ruralités de la pensée magique, de la haine des élites et des classes moyennes. On veut un peuple à son image et il est l’image qu’il faut faire circuler. Donc il ne faut pas s’indigner. Cet homme est l’homme qu’il faut. Il le comprend d’ailleurs lui-même, y souscrit mais y met un art de désossement et d’écrasement qui le rend indépassable. C’est avec Ould Abbès qu’on trouvera une énorme difficulté à le remplacer un jour à la tête du parti. Qui pourra aller aussi loin ? Où trouver quelqu’un capable de marcher sur son propre corps pour prouver qu’il est tombé en martyr de la guerre avant même son déclenchement ?" Source : Le Quotidien d'Oran

 

"Le capitalisme est la cause du dérèglement climatique".

Dans cet article que Naomi Klein vient de publier on peut lire : "Mais il ne suffit pas de pointer la seule responsabilité du capitalisme. Sans contestation possible, on peut affirmer que le capitalisme, en raison de sa soif inextinguible de croissance et de profits, se dresse comme un obstacle sur l’unique chemin menant à la transition rapide vers la sortie des énergies fossiles. Sans contestation possible, on peut également affirmer que la propagation sur toute la planète, dans les années 80-90, d’une forme débridée du capitalisme connue sous le nom de néolibéralisme, explique à elle seule le pic désastreux des émissions au cours des dernières décennies, au niveau mondial, et constitue aussi l’unique pierre d’achoppement, sur laquelle les gouvernements continuent de buter, depuis qu’ils se réunissent (et parlent, encore et encore), au moment de prendre des mesures de sauvegarde du climat, d’inspiration scientifique. Il s’agit aujourd’hui encore de l’obstacle principal, même dans des pays, comme la France et le Canada, qui se vantent d’être en première ligne dans la bataille climatique." Source : Le Media.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article