Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Laissez-aller avant fermeture. Photo DR

Laissez-aller avant fermeture. Photo DR

Par Ramdane Bourahla, 2 août 2018

 

Les citoyens de la commune d'Ath Laqser (35 km au sud-est de Bouira) ont organisé hier une marche pour réclamer la réouverture de la bibliothèque communale, ainsi que le gel de la décision prise par l'APC d'en faire une antenne administrative.

Ainsi, ils étaient plusieurs dizaines à battre le pavé pour dire “non à la confiscation du savoir”, tout en dénonçant les agissements de leur P/APC qu'ils qualifient d'ennemi du savoir et de la culture. Après une courte halte devant le siège de leur APC, les protestataires ont entamé leur procession en scandant des slogans hostiles au maire d'Ath Laqser.

Ce dernier est accusé par ses administrés de vouloir “détruire la culture et le savoir” dans leur municipalité. Pour les manifestants, cette structure culturelle et éducative est un lieu où leurs enfants effectuent leurs recherches scientifiques et scolaires. Elle permet, selon eux, à leur progéniture de découvrir la lecture et de grandir avec les livres. “La bibliothèque constitue aussi une source et une ressource, en même temps, pour nos jeunes en recherche d'emploi”, arguent-ils.

Une fois arrivé devant le parvis de la bibliothèque municipale, les marcheurs ont, à tour de rôle, exhorté les pouvoirs publics, à leur tête le wali de Bouira, à annuler la décision du P/APC. Voulant avoir la version de ce dernier quant aux tenants et aboutissants de cette décision controversée, le maire d'Ath Laqser était absent, nous a-t-on signifié.

Source : Liberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article