Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"Une nouvelle campagne «Khali_yghani_wahdou» (Laissez le chanter toute seul, ndlr) vient d’être lancée par les jeunes de Ouargla qui prennent position contre les soirées musicales programmées par l’ONCI à travers le pays, annonçait Houria Alioua dans El Watan. Elle explique : " Les jeunes réclament à la place de mettre l’argent dans l’aménagement d’espaces de détente frais et plus de bassins de natation pour les enfants".

Jeudi soir, des dizaines de jeunes ont donc investi les gradins du théâtre de verdure où ils ont empêché un spectacle que devait donner le chanteur de Raï, Kader Japonais. Ils ont expliqué : "Nous avons fait cette action pour dire que nous ne sommes pas forcément contre ce genre d’activités. Mais au lieu de gaspiller l’argent dans les futilités, nous souhaitons que nous puissions bénéficier de développement comme les autres villes du Nord “.

Kader Japonais n'a pas eu de spectateurs hier soir  à Ouargla. Photo DR

Kader Japonais n'a pas eu de spectateurs hier soir à Ouargla. Photo DR

Manifestations à Ouargla : «Nous voulons une réponse concrète du gouvernement»

Par Houria Alioua, 27 juillet 2018. El Watan.

Au moins deux cents personnes ont participé ce mardi à Ouargla à une nouvelle manifestation contre la facturation de l’électricité pour les populations du Sud durant la période estivale.

En réponse à l’appel des collectifs des chômeurs via les réseaux sociaux, des dizaines de jeunes se sont regroupés durant toute la matinée, sous un soleil de plomb, profitant des températures matinales avant le grand coup de Chehili à l’approche de la mi-journée.

Si la mobilisation n’était pas aussi grandiose que l’espéraient les organisateurs, la verve et la colère étaient au rendez-vous.

Entre la canicule exceptionnelle dépassant allégrement les normes saisonnières avec plus 50°C enregistrés par les services météo depuis le début du mois, la hausse de la facture d’électricité et le chômage, le malaise des jeunes de Ouargla a atteint son apogée ce mardi, où des dizaines de jeunes se sont regroupés simultanément devant le siège de Sonelgaz à l’avenue de la République et tout près à la Place de la Rose des sables en plein centre-ville.

Cette manifestation survient au surlendemain de l’incident ayant ébranlé la rue à Ouargla où un sit-in a dérapé suite à l’agression d’un jeune. Les images qui ont fait le tour des télévisions se sont avérées être celles d’un jeune qui s’est automutilé pour éviter l’intervention des forces de l’ordre.

La nouvelle manifestation s’est voulue un recentrage sur l’essentiel. Pour Abdelbaki M., «revenir à l’essentiel et démonter que les jeunes ont conscience des vrais enjeux les concernant, à savoir un emploi décent, la prise en compte de la donne climatique dans toutes les politiques initiées par l’Etat, y compris la facture d’électricité, mais aussi et surtout la sanction des responsables qui enveniment la situation à l’Anem».

Les manifestants ont appelé le gouvernement à prendre des mesures concrètes pour l’amélioration de la qualité de vie dans les régions sahariennes, à décréter l’été 2018 comme période de forte canicule, de lancer un recensement des hospitalisations dues aux malaises, maladies et décès survenus et globalement la dispense du paiement de l’électricité.

A souligner qu’une nouvelle campagne «Khali_yghani_wahdou» vient d’être lancée par les jeunes de Ouargla qui prennent position contre les soirées musicales programmées par l’ONCI à travers le pays. Les jeunes réclament à la place de mettre l’argent dans l’aménagement d’espaces de détente frais et plus de bassins de natation pour les enfants.

Source : El Watan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article