Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Ce verrouillage n'est pas accepté par les adhérents de l'UGTA. Les délégués de Constantine régulièrement mandatés par les adhérents cheminots sont empêchés de participer au congrès de la fédération des transports qui se tient ce mercredi à Alger. Ayant essayé vainement toutes les procédures pour imposer leur choix, les cheminots ont de nouveau occupé la gare de Sidi Mabrouk où aucun train n'a circulé hier.

Constantine - Gare de Sidi Mabrouk: des cheminots bloquent la voie ferrée

Par A. Mallem, 09 mai 2018

http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gif Encore un débrayage, suivi du blocage de la voie pour empêcher les trains de circuler, mené, hier, à la gare de chemin de fer de Sidi Mabrouk à Constantine par les mêmes initiateurs du mouvement déclenché au même endroit il y a une quinzaine de jours pour un problème syndico-syndical.

En effet, en dépit du bon sens et bien que le problème soulevé par les protestataires n'a aucune relation avec l'administration de la société nationale de transport ferroviaire (SNTF), encore moins avec la clientèle qui se trouve être, en la circonstance, la principale victime, les responsables des sections syndicales de la région ferroviaire de Constantine sont revenus à la charge, hier matin à partir de 5h, pour bloquer la voie au niveau de la gare de Sidi-Mabrouk de Constantine. Ces derniers entendent ainsi protester contre les agissements à leur égard du secrétaire général de l'union de wilaya de l'UGTA de Constantine.

Nous avons pris contact hier avec M. Talhi Fayçal, secrétaire général de la section trains et membre de la fédération UGTA des transports, l'un des animateurs du mouvement de protestation, pour demander une explication à cette action de protestation qui conduit à paralyser le trafic des trains en causant un préjudice certain à la société des chemins de fer alors qu'il s'agit, en la matière, d'un problème purement syndico-syndical.

Notre interlocuteur a répondu que les syndicats de la région ont agi ainsi afin de protester contre la désignation, par le secrétaire de wilaya de l'UGTA de Constantine, des délégués au congrès de cette fédération, prévu aujourd'hui à Alger, d'éléments non représentatifs des cheminots alors que ceux régulièrement élus ont été laissés sur le carreau.

« Cela fait une semaine que nous nous présentons au siège du secrétariat de wilaya pour demander à rencontrer le secrétaire général et lui signifier notre rejet de ces éléments devant représenter la région ferroviaire de Constantine au congrès. Mais il a refusé de nous recevoir. Aussi, nous avons décidé de protester de cette façon parce que, ici à la gare de Sidi-Mabrouk, nous sommes « chez nous ». Et puis, c'est le seul moyen par lequel notre voix a des chances d'être entendue ».

Et de nous faire savoir dans la foulée qu'à l'heure où il nous parlait, les responsables de la fédération du transport étaient entrés en discussion avec Abdelmadjid Sidi-Said, le secrétaire général de l'UGTA, pour essayer de régler ce problème de la représentation de la Région au congrès. Entre temps, et à midi passé, les grévistes maintenaient la voie bloquée et aucun train ne circulait. Par la suite, et jusqu'à 14h, les protestataires ont coupé tout contact avec l'extérieur en maintenant leurs téléphones portables fermés.

Source : Le Quotidien d'Oran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article