Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Sous le titre Le schiste des zaouïas Mahdi Boukhalfa l'éditorialiste du Quotidien d'Oran affirme que l'exploitation du gaz de schiste, "c'est à peu près la mission dévolue à Sonatrach et son patron, Ould Kaddour."

Il nous apprend que "La tournée du PDG dans les grands bassins de production du pays notamment à In Salah n'a d'autre but que d'avoir le «quitus» des populations locales, dont les jeunes et la société civile, farouchement opposés à ce projet". C'est pour cela que Ould Kaddour veut la «bénédiction» des chefs de zaouïas de la région. L'éditorialiste conclut : "Ould Kaddour, le PDG de Sonatrach, a déjà eu le feu vert du gouvernement pour mener sa campagne pour les énergies non conventionnelles auprès des chouyoukhs des zaouïas locales."

 Zone industrielle en jachère

Les zaouïa seront-elle mises à contribution pour convaincre les "investisseurs" qui désertent les zones industrielles. Comme ceux qui ayant pris des lots dan la Zone industrielle de Tamzoura près de Aïn Temouchent, réchignent à passer à la concrétisation. Cette zone occupe une superficie de 205 hectares sur laquelle on recense près de 124 investisseurs dont deux sont passés à la phase d'exploitation. Le wali s'est déplacé sur les lieux  pour mettre en garde "les promoteurs de la zone qui manifesteraient, sans justifications, des retards dans la réalisation de leur projet". Sur la papier, les prévisions de l'administration sont mirifiques : "Les autorités de la wilaya projettent de transformer cet important site en un pôle d'excellence où les unités agro-alimentaires, pharmaceutiques, mécaniques et de montage de véhicules utilitaires tiendraient une place particulière".

Les diplômés, premiers pour le chômage

Une étude de la Direction générale du Trésor français qui se base sur des chiffres de l’Office national des statistiques algérien (ONS), relève que le chômage des jeunes diplômés est en augmentation dans notre pays. Plus généralement les auteurs de l’étude, notent que, dans tous les pays du Maghreb, le chômage des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur dépasse celui des personnes ayant un niveau d’instruction inférieur, indiquant qu’en Algérie, le taux était en 2016 à 16,7 %, « plus élevé qu’au niveau d’instruction inférieur ». (Source : Reporters-dz)

Pas de radiologie ni analyses à Béchar

Interrogé, par ailleurs, sur l’ouverture d’un centre de radiologie et d'un laboratoire d'analyses médicales par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), dans la wilaya de Bechar, le ministre de la sécurité sociale a affirmé que «la situation financière actuelle de la Caisse ne lui permet pas d’engager un projet pareil». Il dira à ce propos que «les 4 centres sanitaires régionaux gérés par la CNAS dans les wilayas de Tlemcen, Alger, Laghouat et Jijel ont montré leur limite en raison du manque en matière de ressources humaines et de la situation financière de la Caisse».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

djamal amran 29/05/2018 06:32

La CNAS aurait acquis, paraît-il, un siège pour sa DG, à 600 milliards de centimes et n'a pas les moyens de construire à Béchar !