Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

L'usine de General Emballage, premier fabricant algérien de carton ondulé. Photo DR

L'usine de General Emballage, premier fabricant algérien de carton ondulé. Photo DR

REPORTAGE

Par Makhlouf Mehenni 31 Mai 2018

De décharge publique à zone industrielle florissante. Tel est le fabuleux destin de Taharacht, à Akbou, dans la wilaya de Béjaïa, qui fournit aujourd’hui tout le pays en yaourts, fromages, jus de fruits, carton ondulé…

La région abrite un pôle agroalimentaire plus que dynamique, avec plusieurs marques leaders de leurs domaines respectifs sur le marché national : Ifruit (jus de fruits), Soummam, Danone, Ramdy et Ela Fruits (Yaourts et produits laitiers)…

Des unités qui, avec les raffineries de sucre et d’huile de table de Cevital à l’autre bout de la vallée de la Soummam, les usines d’eau minérale d’Ifri à Ighzer Amokrane ou les fabriques de jus et boissons de Toudja et d’El Kseur, font de la wilaya de Béjaïa le leader national des industries agroalimentaires.

Mais à la zone de Taharacht, il n’y a pas que des fromageries ou des laiteries. Des sociétés en dehors de l’agroalimentaire se sont installées dans le site et connaissent aussi un franc succès.

C’est le cas notamment de General Emballage, premier fabricant algérien de carton ondulé. En plus de nombreuses entreprises étatiques comme Alcovel, Mac Soum et Sonaric.

En tout, ce sont une cinquantaine d’unités qui s’entassent dans cette zone d’à peine 45 hectares. Mais l’exigüité ne semble pas être un frein à l’essor de nombreuses sociétés devenues très vite des fleurons.

À longueur d’année, l’activité y est intense dans et aux alentours de la zone. Ce sont en effet pas moins de 10.000 employés qui s’y rendent quotidiennement pour travailler.

Que ce soit en parts de marché, en volume de production, en chiffre d’affaires, en nombre d’emplois ou en taux de croissance, presque toutes les unités privées installées à Akbou présentent des chiffres  impressionnants.

Un petit miracle pour une région pour laquelle on ne connaît pourtant pas de traditions industrielles. La vallée de la Soummam a toujours été connue pour sa vocation agricole, avec ses vastes champs d’oliviers et ses huileries. C’est d’ailleurs par une huilerie que tout a commencé. Celle de la famille Kemiche, fondée dans les années 1920, qui donnera naissance plus tard à la marque Ifri Olive.

Mais le véritable essor industriel de la région a commencé il y a à peine une vingtaine d’années. À l’est de la ville d’Akbou, de l’autre côté de la RN 26 qui mène vers Béjaïa, un terrain vague qui servait de décharge pour gravats et autres.(...)

Texte intégral du reportage : TSA-Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article