Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les dernières mesures annoncées par Nouria Benghebrit  négligent les enseignants-pédagogues au profit de la petite minorité des administratifs. Les syndicalistes autonomes ne cachent pas leur hostilité à la nouvelle démarche ministérielle adoptée sans concertation, sous l'alibi habituel des "orientations présidentielles". La ministre, persévérant dans la stratégie de la tension, a lancé hier lors d'une visite à Aïn Defla : “Mettons ensemble fin au syndicat perturbateur”.(Liberté) "

La ministre faisait-elle allusion au boycott hier à Béjaïa, de la visio-conférence "d'explication" avec les wilayas organisée par la ministère? Reporters-dz a  recueilli ce matin les motivations des syndicalistes.

 Selon Slimane Zenati le coordinateur du Cnapeste à Béjaïa «Mme Benghabrit a privilégié la promotion de l’administratif sur le pédagogique. « Autrement dit, précise-t-il, elle a donné plus de promotion au volet administratif qu’à celui pédagogique. Or, dans les pays développés, c’est tout à fait le contraire. C’est-à-dire, c’est le pédagogique qui prime sur l’administratif ». Pour M. Zenati, ce qu’a fait la ministre est « indigne » et constitue une «fuite en avant ». « En tout cas, nous, au Cnapeste, on ne va pas se taire. C’est tout le corps pédagogique au niveau national qui est en colère», a-t-il averti.

De son côté, Nabil Ferguenis le représentant du syndicat autonome des travailleurs de l’Education et de la formation professionnelle (Satef), explique : « Notre syndicat qui a dû quitter la table des négociations entre Mme Benghabrit et l’intersyndicale de l’Education, ne peut en aucun cas cautionner cette démarche. Nous sommes pour un vrai dialogue auquel devraient associer les syndicats les plus représentatifs au sein du secteur de l’Education ».

Dernières mesures de Benghabrit : le CLA dénonce « une opération marketing" titrait hier TSA-Algérie. Extrait:

"Le Conseil des enseignants des lycées d’Algérie (CLA) a qualifié la publication par Nouria Benghebrit de la nouvelle grille indiciaire des salaires dans l’éducation d’« opération marketing » dont le but est de « semer l’illusion au sein des travailleurs de l’éducation nationale d’un côté et de l’opinion publique de l’autre ». Pour le CLA, ces décisions « ne profitent qu’à 3% du personnel de l’éducation nationale et consacrent beaucoup plus d’injustice et de ségrégation entre les divers corps et ne répondent pas aux attentes de la majorité des fonctionnaires du secteur qui sont laissés pour compte, à savoir les enseignants du secondaire et du moyen, les adjoints de l’éducation et conseillers pédagogiques, les corps communs et ouvriers professionnels ». En réponse aux mesures prises par la ministre, le CLA « appelle l’ensemble des enseignants et des corps laissés pour compte à se mobiliser et à se préparer à une riposte commune afin d’exiger ensemble la mise en application des recommandations de la commission mixte de la révision du statut particulier ».

La révision de ce statut particulier concerne, selon le CLA, la reclassification catégoriale de tous les corps, la création de nouveaux grades de promotion, la modification des conditions de promotion, la création de passerelles entre les corps et les paliers et le respect du principe d’équité, de justice et de hiérarchie entre les divers corps et paliers."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article