Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

25 cantines sont fermées à Béjaïa depuis le 1er avril. Photo DR

25 cantines sont fermées à Béjaïa depuis le 1er avril. Photo DR

« Avez-vous connu les cantines scolaires avant Bouteflika ? » avait claironné en septembre dernier Ahmed Ouyahia devant des députés étonnés qui savaient que depuis l'indépendance, dès les présidences Ben Bella et Boumediene, une attention prioritaire a été accordée aux cantines scolaires, devenues un des symboles de l'Etat social préconisé par la déclaration du 1er novembre.

Par contre, c'est au cours de l'année scolaire 2016-2017 sous la présidence de Abdelaziz Bouteflika que s'est amorcé le désengagement de l'Etat entraînant des fermetures de plus en plus massives. L'Etat central et ses wilaya se désengagent. Un décret transfère la gestion des cantines aux communes.

L'Etat donne 30 dinars par repas dans le Nord et 40 dinars dans le sud, à quoi il faut ajouter quelques miettes données par des APW. Avec ça débrouillez vous! Les APC inexpérimentées placées depuis des décennies sous la férule paralysante de l'Etat central ne sont pas en mesure de gérer cette relève précipitée. 14 000 cantines sont concernée dans le primaire. Notre blog s'est fait l'écho des protestations devant les fermetures successives à Tizi Ouzou, à Skikda ou à Oran et ailleurs.... Et depuis peu à Béjaïa où les vingt-cinq cantines scolaires de la commune de ne fonctionnent plus.

Depuis le 1er avril

6000 élèves privés de déjeuner à Béjaïa

Par Arezki Slimani, 22 avril 2018

Plus de 6000 élèves relevant des 25 écoles primaires de la commune de Béjaïa sont privés de leurs déjeuners depuis le 1 avril 2018, soit depuis la reprise des cours du 3ème trimestre. C'est ce qu'a indiqué Nabil Ferguenis, le chargé de communication du Satef de Béjaïa sur sa page facebook.

Ce chiffre, qui ne concerne pour l'heure que la commune de Béjaïa reste également une réalité dans de nombreuses autres communes de la wilaya. Les cantines sont à l'arrêt. Vingt-cinq cantines scolaires de la commune de Béjaïa ne fonctionnent plus. «N'est-ce pas un désengagement de l'APC, nouvellement élue pour la gestion de ces cantines scolaires?», s'interroge le syndicaliste qui soupçonne une volonté de mettre les parents devant le fait accompli. Une privatisation déguisée se prépare, s'interroge-t-il encore.

Concernant la responsabilité, le même syndicaliste est resté pensif. «Ni la wilaya, ni la direction de l'éducation et encore moins les élus locaux n'ont daigné se soucier de cette situation", écrit-il encore par la même occasion les parents d'élèves qui, «par le biais des fédérations, se sont tues».

Source : L'Expression

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article