Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Salon Jupiter à l'Elysée. Photo DR

Salon Jupiter à l'Elysée. Photo DR

Macron a mené sa première bataille. Depuis le salon Jupiter de l'Elysée, Il a frappé la Syrie avec un jouet  "stratégique", le nouveau missile de croisière naval (Mdcn). Trump a son Tomawaks, Poutine son Kalibr. On ne connait pas encore le nom de baptême du Mdcn que Macron a tiré.

Deux jours auparavant, le président français, kechra oua toupi, avait assuré détenir "la preuve que la semaine dernière des armes chimiques ont été utilisées par le régime de Bachar al-Assad".

Avant les frappes, la secrétaire générale adjointe de LR Valérie Boyer, a appelé à la "prudence". "Aujourd'hui nous n'avons pas de preuves que ces armes chimiques ont été bombardées par Bachar el-Assad", a-t-elle déclaré sur Sud Radio. Cette députée de droite des Bouches-du-Rhône a ajouté . "Qui ne se souvient pas de ce que les Occidentaux ont fait en Irak ? Avec soi-disant des armes qui n'existaient pas".

Oui, mais cette fois-ci les médias en ont fourni la preuve. La Maison Blanche a déclaré s'appuyer notamment sur "de nombreuses sources dans les médias" pour justifier sa conviction de la culpabilité du pouvoir syrien. Monde à l'envers, le pouvoir par le spectacle est bien installée.

"La dernière puissance hégémonique, les États-Unis, se comporte depuis longtemps en géant impuissant, écrit le penseur américain Immanuel Wallerstein. Elle a la capacité de détruire, mais pas celle de maîtriser la situation. Elle continue de proclamer des règles censées s’appliquer aux autres, mais on peut se permettre de l’ignorer, et on l’ignore en effet."

“Je regrette ces frappes”, a déclaré M. Ouyahia, au cours d’une conférence au Centre international des conférences à Alger, en estimant qu’il fallait attendre les résultats de l’enquête sur l’attaque chimique présumée en Syrie. De son côté, le président bolivien Evo Morales a déclaré sur Twitter : «Avec la force de la dignité, la défense de la paix, des peuples du monde, nous condamnons énergiquement l'attaque démente de Trump contre le peuple frère de Syrie.»

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article