Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Meriem Kaci, 3 mars 2018. Reporters.

Après avoir fait cavalier seul en menant une grève illimitée depuis le 30 janvier pour des revendications corporatives, voilà que le Conseil national autonome du personnel et enseignants du secteur secondaire et technique de l’éducation (Cnapeste) revient à la protesta en réitérant son adhésion aux actions de l’Intersyndicale qui annonce une grève pour le 4 avril prochain.

« Le Cnapeste a toujours fait partie des membres de l’Intersyndicale de la Fonction publique et également des syndicats éducation de l’Intersyndicale», a affirmé Abdelouahab Zekar, porte-parole de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef), membre également de l’Intersyndicale. « Certes le syndicat a mené récemment une lutte individuelle contre le ministère de l’Education nationale, mais il ne s’est pas désengagé de la lutte commune avec ses pairs de l’Intersyndicale », a ajouté Zekar. Expliquant que les syndicats du corps enseignant de l’Intersyndicale se réuniront samedi 10 mars pour décider des actions communes à entreprendre dans le cas où la tutelle ne répond pas favorablement à leurs revendications.

Il s’agit entre autres de l’amélioration du pouvoir d’achat, du respect des libertés individuelles, de la révision du statut particulier du personnel de l’éducation, de l’adoption d’un régime indemnitaire incitatif, de la révision de la grille salariale en fonction de l’inflation, de la révision de la loi fondamentale du secteur de l’éducation, de l’application immédiate de la décision de revalorisation des diplômes DEUA et licence, de la création d’un nombre suffisant de postes pour tous les grades et l’augmentation de la rémunération des heures supplémentaires.

Pour Abdelouahab Zekar, la tendance va vers la radicalisation du mouvement de grève. De son côté, l’Intersyndicale de la Fonction publique a fait savoir que le mot d’ordre auquel elle a appelé, le 4 avril prochain, avec quatre sit-in régionaux annoncés est toujours maintenu. Le Cnapeste adhère également à cette action de protestation. Pour rappel l’Intersyndicale dénonce la suppression de la retraite anticipée, considérée comme un acquis social, les réformes du code du travail ainsi que la dégradation du pouvoir d’achat des citoyens.

Source : Reporters.dz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article