Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

"l’Année 2018 sera douloureuse pour les citoyens dont la colère prévisible s’exprimera dans la rue. Le Conseil National appelle les structures du parti et nos nos élus au niveau national et local à soutenir leurs revendications en leur assurant un prolongement politique".

Conseil National extraordinaire du 16 février et du 9 mars

Communiqué

Le Conseil National au cours de ses sessions extraordinaires du 16 février et du 9 mars 2018 a examiné la situation politique du pays, évalué les résultats des dernières élections et passé en revue la préparation des prochaines échéances organiques. Il ressort de cette analyse et du large débat qui s’en est suivi les points suivants.

1- Sur le plan politique, le constat fait ressortir une dégradation accélérée de l’état du pays à cause de l’immobilisme du régime paralysé au plus haut niveau, de la libéralisation économique engagée au profit d’une minorité et de l’abandon de l’Etat Social dont bénéficiait la majorité de nos concitoyens. Le système persiste dans sa position de statu quo se refusant à tout changement de régime pour l’instauration d’un état de droit démocratique. Cet immobilisme est appelé à durer jusqu’aux prochaines élections présidentielles d’avril 2019. Sur le plan économique, le système a choisi ouvertement la voie libérale avec le secteur privé national et étranger comme vecteurs principaux du développement national. Les facilitations accordées à ces secteurs sont motivées sur le plan financier mais surtout pour des considérations politiques de soutien du régime. Sur le plan social, la loi de finances a consacré la fin de l’Etat social avec la réduction des soutiens aux produits de première nécessité et l’augmentation des taxes de biens et services de large consommation qui réduiront notablement le pouvoir d’achat des citoyens avec une inflation aggravante générée par la planche à billets.

Pour toutes ces raisons l’Année 2018 sera douloureuse pour les citoyens dont la colère prévisible s’exprimera dans la rue. Le Conseil National appelle les structures du parti et nos nos élus au niveau national et local à soutenir leurs revendications en leur assurant un prolongement politique

2- L’évaluation des dernières élections a permis de conclure que, malgré les contraintes du régime électoral et les blocages de l’Administration du pouvoir, le Parti a réussi un score plus qu’honorable en consolidant sa suprématie dans la région Centre du pays, notamment à Bejaia et à Tizi Ouzou et surtout une percée spectaculaire à Alger. Le Conseil National considère que cette victoire est obtenue grâce à nos militants et sympathisants fortement mobilisés par nos fédérations, sections et directoires da campagne sous l’égide du Secrétariat national. Le Conseil National leur rend hommage et leur adresse ses chaleureuses félicitations.

Le Conseil National a constaté en même temps des insuffisances dans la gestion de ces élections, avant pendant et après leur déroulement. et appelle les structures du parti à tous les niveaux d’en faire une évaluation exhaustive à leur niveau et en tirer les leçons pour l’avenir, notamment quant au choix des candidats et à la constitution des exécutifs des APW et des APC contestés dans certains cas.

Le Conseil National rappelle que les engagements pris par nos fédérations avec des partis politiques au niveau local le sont dans le cadre d’arrangements techniques de gestion, conjoncturels et temporaires pour la stabilité des exécutifs et dans l’intérêt des populations. Mais ceci ne saurait en aucun en cas constituer des alliances politiques incompatibles avec l’histoire de notre parti et de sa stratégie politique.

3-Sur le plan organique

Après examen du rapport du PSN sur l’activité du Parti, Le Conseil National exprime sa satisfaction pour le dénouement heureux du procès préfabriqué par le régime contre nos militants à Ghardaia et salue à cette occasion tous ceux qui ont contribué à leur libération.

Le Conseil National se réjouit de la consécration de Yennayer comme fête nationale, et rend hommage au combat de générations de militants qui ont permis cette avancée dans le combat pour consacrer le Tamazight langue nationale et officielle, intimement lié à la lutte pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. Il salue l’initiative de réunir les Anciens de 63 à cette occasion et appuie le projet de création d’un fonds social de solidarité en leur faveur.

Le Conseil National a clôturé ses travaux par la convocation d’un Congrès National Extraordinaire le 20 avril 2018, Journée de la Démocratie..

Source : Site officiel du FFS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article