Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

La doctrine historique de non-intervention de l'ANP hors de nos frontières sera-t-elle remise en cause, comme le souhaitent les milieux qui préconisent l'intégration de l'Algérie dans les "stratégies anti-terroristes" occidentales. Et d'amener une grave révision de la ligne politique consistant à aider les peuples voisins à réaliser le consensus puis la cohésion nationale.

Rendant compte de la frappe aérienne mené par Le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom) sur Ouabri, en territoire libyen, une journaliste accréditée auprès des "services" conclut : "A Alger, l’intervention semble en tous les cas perçue d’un bon œil. Des sources bien au fait du dossier affirment qu’il s’agit là d’une «phase positive et surtout nécessaire dans la lutte qui se mène dans la région et même dans le Sahel.L’existence de ce camp terroriste n’était un secret pour personne, les Libyens savaient que les éléments armés prenaient la fuite vers ces zones, les Algériens le savaient également mais le principe de non-intervention leur interdit comme on le sait d’agir hors de leurs frontières. Il est clair, enfin, que cette intervention américaine s’est faite également en concertation avec tous les responsables de la région». Le titre de l'article : "Les terroristes abattus seraient algériens".

Les Américains et l'Otan veulent utiliser "savoir-faire" de l'ANP pour co-gérer les conséquences catastrophiques de leurs interventions armées . L'Algérie comme sous-traitant de ces stratégies étrangères c'est la dilapidation du capital de  confiance de notre pays auprès des peuples.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article