Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"Une tempête syndicale actionnée sur fond de revendications sociales, mais pas vraiment innocente, du moment où plusieurs acteurs politiques opposants tiennent la bride du cheval d’une campagne présidentielle avant l’heure. Tout ce remous laisse à soupçonner qu’une main étrangère pousse à fond la colère et rien n’est laissé au hasard", écrit B. Belkacem dans Reflexion, un quotidien régional "subventionné" basé à Mostaganem.

Titre de une : "Grogne syndicale : la main cachée dans les coulisses : L’Algérie menacée".

"La main du lobby français" est derrière le mouvement social, explique Belkacem :  "Tout a été déclenché à la veille de la décision de l’Algérie d’interdire l’importation de plus de 900 produits finis. Ainsi, le mot d’ordre est donné et les médias français réquisitionnés pour attaquer l’Algérie, et le lobby économique français tente de récupérer la colère syndicale via ses pions à l’intérieur du pays pour faire pression sur les autorités algériennes".

 One two tree, viva l'Algérie. "Pourquoi l’Algérie est convoitée ?" s'interroge ensuite B. Belkacem : "L’Algérie est l'un des pays préférés qui séduit de plus en plus les investisseurs étrangers, elle attire, en effet, de nombreux nouveaux arrivants chaque année. Même les Américains préfèrent l'Algérie. Aux yeux de Washington, l’Algérie est plus importante que le Maroc sur tous les plans."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article