Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

En Algérie, Emmanuel Macron séduit deux journalistes ce matin, un du pouvoir et l'autre de l'opposition. Un troisième confrère, moins sujet au coup de foudre, note à propos de la fameuse repentance: "C’est surtout à tous ces autres pays détruits (au 21e siècle) qu’il faut demander pardon".

Gros titre à la une de l'Expression le quotidien indépendant de la Présidence : "L'Algérie accueille la France nouvelle". Dans son éditorial Zouhir Mebarki est lyrique: "S'agissant de la relation France-Algérie, Emmanuel Macron la veut tournée vers l'avenir car dit-il «je suis d'une génération qui n'a jamais connu l'Afrique coloniale». Aujourd'hui, Emmanuel Macron revient en Algérie en chef d'Etat français «avec une vision renouvelée et partagée de la coopération». Pour lui «l'Algérie occupe une place importante, une place de passerelle en Méditerranée et en Afrique. C'est un grand pays voisin avec qui nous souhaitons consolider nos relations en raison de sa place singulière».

De son côté Abed Charef, pourfendeur du 4è mandat, voit dans Macron l'instrument de la Révolution africaine. Il écrit dans Le Quotidien d'Oran :" Avec un tel discours, les dirigeants africains sont désarçonnés. Et ils ont peur. Ils se rendent compte que Macron ne s'adresse pas à eux, mais à leurs jeunesses. Il a choisi délibérément de contourner les appareils de pouvoir amorphes qu'il a en face de lui. Il a préféré les amphis des universités pour des conférences débats, et des étudiants comme publics. Là encore, le symbole est trop fort : les cercles sclérosés de l'Afrique des pouvoirs ne sont pas un auditoire crédible, et le temps où les uns écoutent pendant que les autres parlent est dépassé. "

POST-SCRIPTUM

Pardonner à la France impériale du XXIe siècle?

C'est la vraie question selon Chawki Amari qui écrit dans El Watan : "Alger pourrait oublier la colonisation si la France avait arrêté sa logique de destruction de nations qui ne lui ont rien fait. Repentance? Oui, pour les attaques du XXIe siècle contre des pays souverains et les victimes civiles qui en ont découlé. Pour le soutien inconditionnel à Israël dans la poursuite de sa colonisation sauvage, et à l’Arabie Saoudite dans sa destruction du Yémen". Sa conclusion : "L’Algérie peut se passer d’excuses, elle a gagné son indépendance et n’a pas été encore attaquée par l’OTAN. C’est surtout à tous ces autres pays détruits qu’il faut demander pardon.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article