Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Se rassembleront les fonctionnaires, mais aussi les travailleurs du secteur économique public, en particulier  ceux d’Algérie Poste et de Sonelgaz. Le mot d’ordre de cette action est «Non à la hogra». Le retrait de l’impôt sur la fortune de la loi des finances confortera sans doute ce mot d'ordre. Le méga rassemblement se tiendra d'ailleurs la veille du vote du projet de loi de finances par les députés.

La contestation de  cette nouvelle victoire des forces de l'argent ne sera pas le seul mot d'ordre de la journée consacrée naturellement à la défense du pouvoir d'achat, du droit à la retraite anticipée, et à la liberté syndicale. «Une liberté confisquée et sujette à tous les dépassements», précise au nom de l'Intersyndical Meziane Meriane le coordinateur national du Syndicat enseignant Snapest qui confie : «Nous avons discuté du cas des syndicalistes d’Algérie Poste, licenciés par la Direction générale de cette entreprise en raison de leurs activités syndicales. La décision de justice ordonnant leur réintégration n’a pas été respectée», déplore-t-il.
 

Le syndicaliste indique que «Cette action de protestation drainera des milliers de personnes qui viendront de toutes les wilayas du pays». Interrogé sur l’attitude à adopter au cas où les services de sécurité interviendraient pour empêcher leur sit-in, il dira que les membres de l’Intersyndicale ont discuté de cette question technique. «Nous avons prévu plusieurs scénarios, dont l’intervention des services de sécurité. Des réponses seront données à chaque situation», a-t-il répondu.
 

L’Intersydicale revendique, depuis sa création en juin 2016, la reconnaissance des syndicats autonomes comme partenaire social à part entière au même titre que l’UGTA. La réunion a été aussi l’occasion pour les responsables syndicaux de revenir sur le projet de loi modifiant le code du travail. «Nos propositions sur le projet d’amendement du code du travail sont prêtes. On va les transmettre au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale», a-t-il indiqué, avant d’annoncer la tenue d’une conférence de presse demain au siège de l’Unpef à Alger. 

Source : Presse quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article