Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Après avoir blanchi le PDG de Sonatrach des accusations de conflit d'intérêts liées au business de son fils "Nacim Ould Kaddour, Abdou Semmar s'attaque aux "informations folles" analogues qui nuisent à l'image du présumé aspirant-président, Abdelghani Hamel.

En juillet dernier, dans un article intitulé Abdou Semmar charge les perdants, il mise sur les plus puissants , notre blog notait : "Jusqu'à présent, Abdou Semmar publie surtout des indiscrétions sur les rejetons de personnalités has been, qui n'occupent plus de postes dans le système ".

Mardi dernier, le général Hamel, chef de la police a fait la une du site de Abdou Semmar. Titre : "Exclusif. Toute la vérité sur les “affaires” de la famille du général Abdelghani Hamel, le patron de la DGSN". Abdou Semmar explique : "Les informations les plus folles ont circulé à propos de sa supposée fortune et des “affaires florissantes” de ses enfants". "Algériepart a mené l’enquête. "

"L'enquête" blanchit la famille du général. Les trois enfants du chef de la DGSN activent certes "dans le secteur de la communication, dans le secteur médical ainsi que dans l’hydraulique et la prestation de services", mais pas dans " l’agriculture avec des fermes s’étalant sur plus de 5000 hectares". Après les vérifications menées par les services de Abdou Semmar, les Hamel concernés par le business agricole "n'entretiennent aucune relation de parenté avec le patron de la DGSN".

Abdelghani Hamel fait partie de la catégorie des puissants. "Des membres du clan présidentiel voient en lui, l’enfant de Tlemcen, un potentiel candidat à la Présidentielle et successeur de Bouteflika" écrivait Abdou Semmar, en décembre 2013, quand la question du 4è mandat n'avait pas été encore été tranchée. Extrait de cet article d' Algérie-focus intitulé "les dix hommes les plus puissants en Algérie":

"Le patron de la Police algérienne n’est pas uniquement qu’un simple élément du décor politique. C’est un personnage puissant et influent dont la parole vaut son pesant d’or. Après avoir succédé au colonel Ali Tounsi, assassiné en 2010,  dans des circonstances très difficiles, Abdelghani Hamel a su s’imposer et réorganiser la police. Cette institution a véritablement tangué à la suite de la mort d’Ali Tounsi, mais Hamel a maintenu le navire à flots. Aujourd’hui, la police algérienne est une institution de plus en plus puissante et ses moyens sont considérables pour ne pas dire gigantesque. Cette force a procuré au Général Hamel de nombreux avantages. Des membres du clan présidentiel voient en lui, l’enfant de Tlemcen, un potentiel candidat à la Présidentielle et successeur de Bouteflika. Ses qualités humaines sont appréciées par plusieurs acteurs militaires et politiques influents. Mais l’intéressé, pour l’heure, ne dit rien et poursuit toujours sa mission à la tête de la DGSN."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article