Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Abdelmadjid Tebboune avait annoncé, en juin dernier, que cette inspection exercera un « contrôle minutieux des finances publiques notamment les marchés nécessitant des fonds conséquents ».

27 août 2017. El Watan

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia n’a pas trop attendu pour s’attaquer au maigre héritage laissé par son prédécesseur, Abdelmadjid Tebboune.

Ouyahia a abrogé le décret relatif à la création d’une inspection générale au niveau du Premier ministère, signé par Tebboune en juillet dernier. « Sont abrogées les dispositions du décret exécutif n° 17-205 du 4 Chaoual 1438 correspondant au 28 juin 2017 portant création d’une inspection générale auprès du Premier ministre et fixant ses missions et son organisation », lit-on dans l’article 1 du décret n° 17-244 signé par Ouyahia le 22 août dernier et publié ce matin dans le journal officiel. 

La dite inspection, étouffée dans l’œuf, était chargée de mener des missions de contrôle et d’évaluation. Il s’agit notamment de suivre l’application de la réglementation régissant le fonctionnement des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des entreprises. Cela en plus du contrôle de la réalisation des projets d’investissement et de développement.

 Abdelmadjid Tebboune avait annoncé, en juin dernier, que cette inspection exercera un « contrôle minutieux des finances publiques notamment les marchés nécessitant des fonds conséquents ».

 Ahmed Ouyahia a annulé aussi les dispositions du décret exécutif n° 17-202 du 27 du 22 juin 2017, signé par Tebboune, et qui concerne les licences d'importation.

 Abdelmadjid Tebboune a été limogé le 15 août dernier, moins de trois mois après sa nomination. Son départ était directement lié à ses différends avec Ali Haddad et Saïd Bouteflika, respectivement président du FCE et frère du chef de l'Etat.

Source : El Watan

Commenter cet article