Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Un éditorial d'El Watan, à propos de l'initiative d'Amnesty International

18 juin 2017,

Il était temps que cela soit dit par une ONG occidentale, et quelques mots ont suffi à cette dernière pour remettre les choses à leur place. Il s’agit d'Amnesty International (AI) qui s’est penchée dernièrement sur les conditions faites aux Palestiniens par l’occupant israélien et ce que beaucoup considéreraient comme un double discours, et une certaine complaisance au plan international.

Tout, à vrai dire, a déjà été dit et consigné dans des comptes rendus officiels, mais AI en a tiré les conclusions dans son rapport à travers lequel elle a appelé la communauté internationale à interdire l’importation des produits en provenance des colonies israéliennes pour «mettre fin à un demi-siècle de violation des droits fondamentaux des Palestiniens».

Ou encore que «pendant que l’économie palestinienne est paralysée par 50 ans de politiques abusives, une entreprise prospère de colonisation rapportant des millions de dollars s’est construite à partir de l’oppression systématique de la population palestinienne». Tout est illégal au regard du droit international, ce business est en soi une reconnaissance et un appui à la politique israélienne d'occupation des territoires palestiniens et arabes. C’est ensuite un financement des colonies israéliennes. Cela sans parler des projets d’infrastructure réalisés par des firmes étrangères dans les territoires occupés.

Ainsi en a-t-il été il y a quelques années déjà de cette ligne de tramway reliant les deux secteurs d’El Qods. Pas le moindre rappel à l’ordre, malgré l’indignation que de telles actions ne manquent pas de susciter. Cette fois, Amnesty a été plus loin, mais sans le moindre excès, en rappelant que «le monde reste silencieux depuis des décennies pendant qu'Israël détruit les habitations des Palestiniens et pille leurs terres et leurs ressources naturelles et en tire profit». L’on parle de justice et l’on s’étonne des conséquences de cette injustice, et jusqu’où peut mener le désespoir.

Ce n’est pourtant plus un débat restreint, des hommes politiques, notamment de pays occidentaux, ayant reconnu une telle évidence et souligné l’urgence d’un règlement de la crise du Proche-Orient. Beaucoup disent et même ouvertement que cette situation pourrait s’avérer dangereuse. De simples discours et des constats sans suite, puisqu'Israël étend sa colonisation des territoires palestiniens dans un silence total. L’on a entendu certains parler de «croissance naturelle» des colonies.

Une autre aberration après celle qui consiste à enfermer les Palestiniens dans un espace verrouillé en vue d’un règlement qui leur serait imposé, à leur faire accepter une telle situation, et les amener à renoncer à l’Etat qu’ils revendiquent tel que reconnu par les instances internationales. Il a fallu à leurs dirigeants qu’ils s’opposent à de telles manœuvres et envisagent d’autres voies, toujours pacifiques, pour que le black-out soit imposé sur la question palestinienne. Plus de sourire crispé et de tape sur l’épaule. Il était temps.

Source : El Watan

LA PETITION D'AMNESTY INTERNATIONAL

Demandez à votre gouvernement d’interdire les biens produits dans les colonies israéliennes et d’empêcher les entreprises basées dans votre pays d’être actives dans les colonies.

Cela fait 50 ans qu’Israël expulse de force des milliers de Palestiniens de leurs terres, qu’il les occupe et les utilise de manière illégale pour créer des colonies dans lesquelles vivent exclusivement des colons juifs israéliens.

Des communautés palestiniennes entières ont été déplacées par ces colonies. Leurs maisons et leurs moyens de subsistance ont été détruits, et ils doivent subir des restrictions à leur liberté de mouvement, et à l’accès à leurs propres terres, eau et autres ressources naturelles. Les communautés ont également été violemment attaquées par les soldats et les colons israéliens. Nous devons agir maintenant.

Nous voulons que les gouvernements cessent de faire vivre l’économie qui permet à ces colonies illégales de croître et qui alimente la souffrance des Palestiniens. Et vous pouvez nous aider.

Ce problème ne concerne pas uniquement le fait qu’Israël se soit approprié illégalement les terres et les ressources palestiniennes. Les gouvernements du monde entier laissent entrer sur leurs marchés des biens produits dans ces colonies, et autorisent leurs entreprises nationales à être actives dans les colonies. Tout cela aide les colonies illégales à faire des profits et à prospérer.

Appelez dès maintenant votre gouvernement à interdire l’entrée sur votre marché des biens produits dans les colonies israéliennes, et à empêcher les entreprises basées dans votre pays d’être actives dans les colonies ou d’y vendre leurs biens, et aidez à mettre fin au cycle des violations des droits humains subis par les Palestiniens qui vivent sous l’occupation israélienne.

https://www.amnesty.org/fr/latest/campaigns/2017/06/israel-occupation-50-years-of-dispossession/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article