Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le seul repas consistant de la journée pour de nombreux élèves. Photo DR

Le seul repas consistant de la journée pour de nombreux élèves. Photo DR

L’Association nationale des parents d’élèves dénonce la fermeture des cantines scolaires dans le primaire, au niveau de plusieurs wilayas.

Leur fermeture a commencé à être signalée au début du troisième trimestre. Zoubir Zerrouk, membre du bureau national de cette association, a dénoncé une mauvaise gestion par les APC du dossier des cantines scolaires ayant engendré la fermeture de ces structures au niveau de plusieurs wilayas, telles que Oran, Saïda, Alger…

«Ces APC ont tout simplement sacrifié les repas de milliers d’enfants», déplore le représentant des parents d’élèves. Cette mesure qui pénalise les élèves de plusieurs communes a été appliquée suite aux dispositions d’un décret stipulant le transfert de la gestion des cantines de la tutelle du ministère de l’Education nationale à celle des Assemblées populaires communales. «Nous sommes outrés par cette mesure d’austérité qui trahit le peu de considération accordée à la fourniture des bonnes conditions de scolarité des enfants», souligne M. Zerrouk, non sans signaler que pour plusieurs familles, le repas offert par l’école est le seul repas consistant que prennent les enfants.

La même association s’interroge sur les raisons ayant poussé les contrôleurs financiers des communes concernées à refuser de payer leurs dûs aux fournisseurs des cantines. «si ce n’est la réduction des budgets alloués à la restauration». «Si les cantines bénéficiaient auparavant de 1,8 million de dinars par an de subvention du ministère, ce budget n’est que 0,5 million de dinars pour cette année», révèle notre interlocuteur qui estime qu’«il y a un décalage entre le discours rassurant du ministère de l’Education et les pratiques sur le terrain».

Source : Fatima Arab, 27 avril  2017.  El Watan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article