Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

OCCIDENT. Le système médiatique s'auto-intoxique, selon Djamel Labidi

Extrait de la tribune intitulée "La démocratie occidentale en crise", parue aujourd'hui dans Le Quotidien d'Oran.

"Peu à peu le système médiatique s'est mis à vouloir remplacer l'opinion publique, écrit Djamel Labidi, professeur à l'université Alger2. Les plateaux de télé, les publics de télé ont remplacé l'expression directe. Les éditorialistes de télé se sont multipliés, confisquant l'opinion à longueur d'émission, touchant directement et instantanément des masses énormes d'hommes et de femmes à travers les médias, les chaînes d'information, disposant ainsi d'un pouvoir et d'une influence considérables, plus grande que celle des hommes politiques eux-mêmes et cela sans la légitimité d'être élu. Les débats d'opinion soigneusement organisés, avec des journalistes vedettes, des «experts», toujours les mêmes, vieillissant au fil des années devant des téléspectateurs de plus en plus las, ont remplacé peu à peu l'expression citoyenne. Les instituts de sondages sont venus compléter le système médiatico-politique, s'arrogeant de plus en plus de pouvoir, décidant de la signification des chiffres, s'érigeant peu à peu en commentateurs politiques.

En construisant de l'opinion une image de plus en plus arrangée, corrigée, souhaitée, les médias risquaient de s'auto intoxiquer eux-mêmes. C'est ce qu'a montré le résultat de l'élection aux USA ou le résultat inattendu du referendum sur l'Europe en Angleterre. Un peu partout aujourd'hui en Occident, les médias sont frappés de suspicion en même temps que les élites qui gravitent autour.

La crise actuelle de l'unité européenne interagit avec la crise de la démocratie occidentale. Le système médiatico-politique en avait fait la propagande acharnée, souvent d'ailleurs à contre-courant de larges tendances de l'opinion européenne, notamment dans les nations qui ont le sentiment d'avoir peu à gagner de l'unité de l'Europe. Ceci s'est révélé en Angleterre avec le Brexit ou en France lors du referendum de mai 2005 sur la Constitution européenne.

La manipulation et finalement l'annulation de fait, des résultats de ce referendum rétroagit sur la crise actuelle en France. L'opinion est largement convaincue que le pouvoir européen appartient à un appareil exécutif bureaucratique anonyme et illégitime.

Source : Le Quotidien d'Oran

Commenter cet article