Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Mohamed Seddik Benyahia, un Jijélien avisé à Evian.

Après avoir dirigé le mouvement étudiant, ce jeune Jijélien, né en 1932, est élu en 1956, membre du Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) au congrès de la Soumam. Il sera ensuite chargé de représenter l'Algérie dans divers pays et aux Nations Unis.

Mohamed Seddik Benyahia devient directeur de cabinet du président du GPRA, Ferhat Abbas, en janvier 1960, l'année où le général de Gaule commençait à émettre des signaux indiquant son acceptation d'une indépendance négociée.

Benyahia participera aux discussions préliminaires de Melun qui ouvriront la voie aux négociations d'Evian, dans lesquelles il a joué un rôle efficace, discret et, dit-on, décisif.

Le grand journaliste Albert Paul Lentin, qui suivait les négociations, le décrivait ainsi : "Ce jeune renard aux traits aigus et à l’œil futé se distingue non seulement par une astucieuse subtilité, mais par une volonté de fer. Efficace et avisé, il va de l’avant, en dépit de sa santé chancelante et il se fraie son chemin coûte que coûte, à force de prudente ténacité et de dynamisme contrôlé."

Mohamed Seddik Benyahia sera assassiné le 3 mai 1982. Il avait 50 ans. Celui qui avait mis ses talents de grand diplomate algérien pour arrêter une guerre Irak-Iran qui remplissait les caisses des industriels de l'armement sera-symboliquement- tué par un missile.

Commenter cet article