Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le général-major Menad Nouba. Photo DR

Le général-major Menad Nouba. Photo DR

“Des courants internes veulent déstabiliser l’Algérie” titre le quotidien Liberté reprenant des propos du chef de la Gendarmerie nationale, le général-major Menad Nouba, prononcés au cours d'un séminaire de l'encadrement. Le compte-rendu de Farid Belgacem reflète-t-il fidèlement ces propos, qui ciblent en même temps des "courants subversifs" exploitant "la religion et l'identité" d'une part, et de supposés "courants politiques dévastateurs" qui  exploiteraient le mouvement social. De qui s'agit-il?

EXTRAIT DU COMPTE RENDU

"Évoquant le rendez-vous électoral du mois de mai prochain, le patron de la GN a révélé que “des groupes identifiés tentent de semer l’anarchie au nom de la religion et de l’identité. Il s’agit de courants subversifs qui tentent, eux aussi, de déstabiliser le pays en prêtant une assistance absolue à certains pays étrangers, tous des ennemis de l’Algérie, et en diffusant à l’échelle nationale des idées à même de semer la division, le racisme et le désordre. Ces mouvements sont appuyés par certains médias et usent de nouvelles technologies de l’information pour arriver à leurs fins”.

Estimant que “des courants politiques dévastateurs tentent d’exploiter la situation socioéconomique qui prévaut en Algérie, notamment l’accès au logement et à l’emploi, pour porter atteinte à la stabilité du pays”, Menad Nouba a affirmé que “la Gendarmerie nationale prend très au sérieux ces menaces. Il s’agit, pour nous, d’un nouveau défi majeur”.

 

Commenter cet article