Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Petits arrangements en famille. Photo DR

Petits arrangements en famille. Photo DR

"Selon une étude sérieuse, l’Algérie, pays le plus heureux d’Afrique", titre aujourd'hui le site Tout sur l'Algérie, tandis que HuffPost-Algérie nous apprend que le nouveau PDG de Sonatrach avait été condamné en 2007 pour espionnage et «divulgation des secrets de l’État".

Podium africain du bonheur

L’Algérie a été classée à la première place des pays les plus heureux du continent africain, selon le classement 2017 établi par le « rapport mondial sur le bonheur » (World Happiness Report) et publié ce lundi à l’occasion de la Journée mondiale du bonheur. Le classement porte sur la période 2014-2016. L’Algérie continue ainsi de conserver la tête du podium africain par rapport au classement 2016. Sur l’échelle mondiale, l’Algérie se classe cependant à la 53e place en 2017, une régression notable de quinze places par rapport au précédent rapport (38e). L’Algérie finit néanmoins loin devant ses voisins le Maroc (84e dans le monde, 4e en Afrique) et la Tunisie (8e en Afrique, 102e mondial).

Six facteurs sont pris en considération pour établir le classement : le produit intérieur brut par habitant, l’espérance de vie en bonne santé, la liberté, la générosité, l’aide sociale et la perception de la corruption dans le gouvernement ou les affaires. Source : TSA-Algérie

Mémoire courte : "l'exemplarité" avec Ould Kaddour

Moumen Ould Kaddour, nommé aujourd'hui à la tête de Sonatrach a été condamné en novembre 2007 à 30 mois de prison ferme par le tribunal militaire de Blida pour « espionnage » et « divulgation des secrets de l’Etat pour le compte de parties étrangères », écrivait Ennahar le 27 novembre 2007. L'information fait les gorges chaudes des principaux sites d'information (lire  HuffPost Algérie. Deux autres personnes dont un officier de l’ANP avaient été condamnées à cinq ans et trois ans de prison ferme à l’issue d'un procès à huis clos. Ancien dirigeant de Browin & Root Condor (BRC), une filiale de la compagnie nationale avec une entreprise américaine, ce proche de l’ex-ministre de l’Energie, Chakib Khelil, a été accusé d’avoir remis l’enregistrement d’une conversation téléphonique entre deux hauts responsables militaires algériens à des agents secrets étrangers « probablement liés à un service de sécurité américain».

Après la nomination d'Ould Kaddour, le ministre de l'Energie Noureddine Bouterfa a évoqué "l'exemplarité" avec laquelle il souhaite que Sonatrach "renoue".

 

Commenter cet article