Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Jean-Louis Guigou promet ce matin dans Liberté : "L’Algérie, avec ses richesses énergétiques et ses bonnes relations avec des pays émergents du Sud, pourrait devenir la Ruhr de la Méditerranée".

Comment au 21è siècle, l'Algérie peut-elle devenir "la Ruhr de la Méditerranée"? M. Guigou livre le secret de cette future performance : "La volonté de diversification des productions et des exportations rencontre la volonté des compactages des chaînes de valeur des grandes entreprises européennes qui, par nécessité pour réduire les coûts de transport, pour contrôler la qualité et pour éviter les brusques variations de taux de change, relocalisent leur activité dans les pays émergents proches".

La nouvelle division internationale du travail est imposée par le compactage.

Pour réussir, l'Algérie devrait, selon Jean-Louis Guigou, s'insérer dans la nouvelle division du travail, en fabriquant en priorité les produits choisis par "la volonté de compactages des chaînes de valeur" qui détermine la stratégie des multinationales. Les raisons de ce "compactage" présentées par M.Guigou semblent bien anecdotiques.

On le sait, pour les multinationales, la standardisation des procédés de fabrication fait que la seule production comporte peu de valeur ajoutée. C'est la raison pour laquelle les multinationales délocalisent la fabrication de bagnoles. Les entreprise ne veulent mettre le paquet en Europe que sur l'innovation et recherche où se concentre une grande part de la valeur ajoutée au produit fini. L'autre pôle où se concentre le plus fortement la valeur ajoutée réside dans la capacité des structures économique et financière et de protection juridique de l’entreprise, de créer l’envie de consommer chez les clients potentiels.

Ces deux pôles "intelligents" qui créent beaucoup de valeur ne sont pas pour l'Algérie qui devrait, selon Jean-Louis Guigou, s'insérer dans la nouvelle division du travail.

On sait qu'en Europe et aux Etats-Unis, cette volonté de compactage mondial du profit est dorénavant contestée par les peuples, privé de chaînes de production. Les derniers scrutins électoraux qui expriment le repli défensif national parmi les populations traumatisées par ce "compactage" ouvre une période d'instabilité inédite.

 

Commenter cet article