Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Dans la campagne électorale qui vient, le RCD a une longueur d'avance. Selon le directeur du Soir d'Algérie, l'usine Cital qui assemble les tramways Alstom est "un exemple de la mauvaise planification dans l'industrie".

Le RCD cible les "contribuables loyaux"

Le RCD prend une longueur d'avance, en dévoilant son programme. Il est concret, avec une accroche dynamique : «Pour un nouveau départ». Les deux grands axes de réforme, sont détaillés et visent l'électorat des couches intermédiaires : entrepreneurs, commerçants, professions libérales et autres "contribuables loyaux".

Jusqu'à présent, les Algériens ne savent pas grand choses des intentions législatives des autres partis en lice. Pour l'instant, les autres partis n'ont pas encore engagé le combat électoral. Les uns s'occupent, comme le FFS, de mobiliser les militants et de les mettre en ordre de bataille, ou de mijoter des listes d'alliance comme chez les Islamistes. Ou comme au RND et au FLN de mobiliser leurs points d'appui dans l'administration.

"la mauvaise planification dans l'industrie"

Ce matin, le directeur du Soir d'Algérie Maâmar Farah invite "à privilégier cette industrie industrialisante qui est exactement le contraire de l'industrie d'assemblage dite du «tournevis»." L'exemple de "la mauvaise planification dans l'industrie" est l'usine Cital de Annaba qui assemble des rames de tramway Alstom:

"Nous avons dénoncé la supercherie lors de son inauguration. Nous avions prévu sa fermeture aussitôt le dernier tram livré en Algérie ! Elle n'est d'aucune utilité car elle n'emploie pas beaucoup de monde, ne peut pas avoir dans l'immédiat un taux d'intégration appréciable et ne répond qu'à des besoins conjoncturels. Il a suffi d'ailleurs que le carnet de commandes se désemplisse pour que les responsables de l'usine crient à la crise et au risque de fermeture !

Le tramway - très coûteux et inadapté à des centres-villes aux artères très étroites - est un mauvais choix. A la limite, il ne serait à sa place que dans les nouveaux centres urbains qui côtoient nos grandes villes. Il suffisait de garder tout cet argent pour des projets plus utiles et développer le transport par autobus, tout en dotant deux ou trois métropoles de métro dans les règles de l'art.

Par ailleurs, et puisque le projet a été installé à Annaba, on aurait pu feuilleter l'histoire locale qui nous dit qu'il y avait, dans cette ville, une grande usine de fabrication de wagons de chemins de fer tombée en ruine depuis les «privatisations» ciblées qui ont assassiné l'industrie algérienne !

Les chemins de fer ! Voilà un secteur essentiel, rentable et d'avenir car il faudra bien mettre des trains sur ces milliers de nouvelles lignes ferroviaires. Il faut y penser dès maintenant et, pourquoi pas, spécialiser Cital dans la production de wagons de marchandises, miniers et de voyageurs en lui joignant l'ancienne usine de Ferrovial (ex-SN Métal)."

Commenter cet article