Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Mohand Amokrane Cherifi. Photo DR

Mohand Amokrane Cherifi. Photo DR

Le site officiel du FFS et son site officieux Libre-Algérie sont fermés depuis de nombreuses et interminables semaines. Compte tenu de l'éloignement habituelle de de la presse quotidienne -public et privée-à l'égard du parti d'Aït Ahmed, les compte-rendus de ses activités sont partiels, et souvent tendancieux. On peut connaître en long et en largeur les propos prononcés en toutes occasions par la gauchiste médiatique de service, Louiza Hanoune, mais Il est ainsi très difficile de connaître, de manière détaillée et cohérente, le contenu de la "Conférence nationale des élus du FFS" qui s'est tenu hier à Zemmouri dans la wilaya de Boumerdès.

Discours de clôture de Mohand-Amokrane Cherifi à travers la presse. quotidienne. Quelques fragments.

«Au FFS, c’est la stratégie politique qui détermine la stratégie électorale. Partant de ce principe, notre campagne nous devons la mener sur le terrain politique avec et auprès de nos compatriotes pour faire valoir et promouvoir notre projet de reconstruction d’un consensus national, seule alternative crédible pour instaurer un changement pacifique et démocratique dans notre pays ».

“Nous devons nous distinguer et marquer notre différence dans nos discours qui doivent être réalistes, porteurs d’espoir et de solutions aux problèmes que rencontrent les citoyens (...) les actions des élus du parti doivent être en harmonie avec notre identité politique”. Il a appelé les élus à travailler davantage pour renforcer les liens du parti avec la société, “tisser et consolider nos passerelles avec la société civile”.

«Nos actions doivent être en harmonie avec notre identité politique ». Insistant sur « la nécessité de mettre l’éthique au cœur de la politique » ou simplement « faire de la politique autrement ». « C’est ce qui doit faire la différence entre nous et les autres », a-t-il ajouté,

 «Nous vous rejoignons entièrement sur ce principe car nous considérons que le seul moyen capable de permettre un changement pacifique et démocratique dans notre pays passe par l’adhésion de la population à l’action politique ».

Source : la presse quotidienne.

 

Commenter cet article