Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

"On les connaît" avait déclaré Ouyahia lors des émeutes de janvier 2011. Alors Premier ministre, il avait accusé des instigateurs d'être à l'origine des émeutes des prix. Il ne dira pas de qui il s'agit.  Six ans plus tard Sellal accuse des "parties anonymes", sans en dire plus.

C'était prévisible. Surfant sur une opinion largement hostiles aux saccages, les partis, de la majorité et des diverses oppositions, ainsi que les leaders d'opinion ayant pignon sur médias, ont condamné les saccages et les "atteintes aux biens". Avec une belle unanimité. Le groupe des cinq veillait du côté des médias sur l'interprétation à donner aux événements. Des télés diverses ont diffusé les images-repoussoirs des désordres vécus d'autres pays en crise. Les imams ont consacré, hier, sur directive ministérielle "urgente", les prêches du vendredi au thème de la stabilité et de la sécurité des biens et des personnes.

Dès jeudi dernier, Liberté titrait: "conséquence des émeutes qui on émaillé la grève des commerçants à Béjaïa, la contestation sociale en berne?".

De l'intérieur ou de l'étranger?

Ce matin, le chroniqueur de la Tribune situe ces "parties anonymes", à l'intérieur du pays. Il explique la réédition six ans plus tard des émeutes de 2011 "par l’affirmation, de plus en plus forte, des malandrins du commerce informel et de la rue ! Terrible équation politique dont le premier terme utilise le second pour créer le rapport de force nécessaire pour faire plier l’Etat". (la Tribune)

"Les émeutes qui ont frappé le pays sont-elles un complot savamment préparé et admirablement orchestré contre l'Algérie? Tout porte à croire que oui. Le timing et les ingrédients de ce conflit dans cette région sensible sont ceux d'une machination. Le Premier ministre n'a pas évoqué la thèse de la conspiration pour des commodités politiques. Un complot était bel et bien ourdi depuis plusieurs mois". L'Expression

"Après «la main de l’étranger» qui viserait à frapper la stabilité nationale, l’on est passé à des «parties anonymes» qui nourrissent les mêmes desseins contre le pays, selon les derniers propos émanant du gouvernement. Le pouvoir en place ne se contente pas de perdre en cours de route son programme de relance économique, il désapprend également les grands enseignements des mouvements historiques et même contemporains. Les révoltes ayant changé le cours de l’histoire et fait tomber des régimes autoritaires sont le plus souvent nées suite à l’action des anonymes. El Watan

"La main intérieure, c'est la mode 2017, écrit Arris Touffan. Eh bien, le brasier de Béjaïa semble être plutôt un feu de paille, et c’est tant mieux quelque part. Il est à peine bizarre qu’une manifestation d’origine louche, à laquelle ont appelé des sources numériques occultes, ait dégénéré de la sorte au point que soit délégitimée la revendication sociale qui semble être de bon aloi (...) La façon dont se déroulent les choses semble confirmer le soupçon officiel d’une main intérieure qui agiterait le schmilblick. Mais ce n'est peut-être pas la main intérieure que l’on croit… Il y en a beaucoup, des mains intérieures. Le Soir d'Algérie

 

Commenter cet article