Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

« le populisme contestataire ambiant qui s’installe de plus en plus signifie peut-être que nous avons passé l’étape où seule la croissance économique permettrait de remédier aux fractures sociales ».  

C'est la phrase clé du rapport préparatoire au sommet de Davos selon le chroniqueur économique  François Leclerc. La conclusion du rapport, estime que "les changements sociaux et économiques disruptifs qui se manifestent risquent de « saper la légitimité du capitalisme de marché », et que la polarisation sociale risque d’affaiblir les processus nationaux de décision et d’entraver la collaboration internationale".

À l’occasion du Forum économique qui commence le 17 janvier les « grands » de ce monde sont cette année invités à s’interroger sur l’absence d’un « leadership réceptif et mondial ». Réussiront-ils à s'entendre sur des actions correspondant à la gravité des menaces contre le capitalisme?

François Leclerc n'y croit pas: "Le panorama des risques et des défis qu’il présente à de quoi justifier de profondes remises en question que l’on ne voit pas apparaître dans l’actualité, tout du moins quand celle-ci est qualifiée de grande. Il semble condamné à ne susciter qu’un brainstorming sans lendemain, comme les précédents". L'article François Leclerc est intitulé "BRAINSTORMING À DAVOS".

Définition du brainstorming dans Wikipedia:

L'idée générale de la méthode est la récolte d'idées nombreuses et originales.

Deux principes de base définissent le brainstorming : la suspension du jugement et la recherche la plus étendue possible. Ces deux principes de base se traduisent par quatre règles: ne pas critiquer, se laisser aller (« freewheeling »), rebondir (« hitchhike ») sur les idées exprimées, et chercher à obtenir le plus grand nombre d'idées possibles sans imposer ses idéée.

Ainsi, les suggestions absurdes et fantaisistes sont admises durant la phase de production et de stimulation mutuelles. En effet, les participants ayant une certaine réserve peuvent alors être incités à s'exprimer, par la dynamique de la formule et les interventions de l'animateur. C'est pour amener à cet accouchement en toute quiétude que l'absence de critique, la suggestion d'idées sans aucun fondement réaliste, et le rythme, sont des éléments vitaux pour la réussite du processus".

Une sorte de thérapie de groupe...

Commenter cet article