Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

A la une du quotidien Liberté. Photo DR

A la une du quotidien Liberté. Photo DR

Guy Tessier est au centre de la photo qui illustre à la une de Liberté ce matin, l'article intitulé : "Un rapport parlementaires français qui accable l’Algérie". L'article reprend complaisamment "le fond de la pensée" des auteurs du rapport.

On y apprend ce que Guy Tessier , le député de Marseille -qui soutient activement la candidature de François Fillon aux prochaines présidentielles- pense de la situation en Algérie:

“Dans ce pays, dit-il il y a un dysfonctionnement entre le gouvernement et le peuple : le peuple est en demande de France quand le gouvernement rejette la France et ne manque pas une occasion de vilipender notre pays.”

Vice-président du groupe d'amitié parlementaire avec Israël, Guy Tessier ne cache pas ses préférences internationales comme dans cette lettre qu'il a adressée, avec d'autres parlementaires, à François Hollande, pour protester contre la visite à Paris en janvier 2016 du Président iranien Hassan Rohani. La lettre "accable" l'Iran pour reprendre le titre de Liberté à propos de l'Algérie:

"Le régime des mollahs a adopté une stratégie du chaos pour mieux asseoir son emprise sur le Moyen-Orient. Téhéran continue à souffler sur les braises du conflit israélo-palestinien en finançant des organisations terroristes telles que le Hamas, le Hezbollah et le Jihad islamique et en leur fournissant missiles et roquettes. Les dirigeants iraniens appellent régulièrement à la destruction de l’État d’Israël. Dans une interview accordée à France 2, le Président Rohani a déclaré qu’«Israël n’est pas un état légitime». Joignant le geste à la parole, Téhéran a annoncé, deux semaines avant la Journée internationale du Souvenir de l’Holocauste, le lancement d’un nouveau concours de caricatures niant la Shoah, insultant par là même la mémoire des six millions de victimes juives du génocide nazi. La France, patrie des droits de l’Homme, ne peut pas fermer les yeux sur le triste sort réservé à la population iranienne et notamment aux opposants et aux humanitaires. Elle ne peut pas davantage passer sous silence les déclarations ouvertement négationnistes des dirigeants iraniens alors que notre pays a fait de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une grande cause nationale".

 

Commenter cet article