Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

En décembre 2014, la mobilisation de In-Salah contre le gaz de schiste. Photo DR

En décembre 2014, la mobilisation de In-Salah contre le gaz de schiste. Photo DR

"Maintenant nous avons de l'eau, mais nous n'avons plus de gaz !!!!" Post de Hacina Zegzeg sur Facebook  au milieu de la journée du 31 décembre.

Depuis deux jours, les posts se succédaient:

"Nous avons toujours eu de l'eau à profusion à In-Salah et ces coupures n'ont aucune raison d'être. Du moins aucune raison apparente".

"Marre de la corvée d'eau. Nous n'avons pas l'habitude de la saleté, nous avons besoin de nous doucher tous les jours. Marre d'être considérés comme des sous-hommes. Marre de devoir faire la toilette du petit chat. Que se passe-t-il avec l'eau de In Salah? Pourquoi sommes nous rationnés ? On ne peut pas vivre sans eau".

"Ce qui me tue c'est que personne ne t'informe ni ne t'avertit des coupures. On coupe et puis c'est tout. Nous ne vivons pas dans un camp de scout. C'est inacceptable, intolérable.
On ne nous informe jamais de rien. A tous les niveaux, à tous les degrés, le citoyen de In-Salah est considéré comme le dernier des cons. Ses besoins n'intéressent personne. On a beau vivre dans le Sahara, nous ne sommes pas des dromadaires, merde a la fin !!!!"

 

Commenter cet article