Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le ministre du Travail a accusé ceux qui contestent publiquement les clauses scélérates de l'avant-projet de Code du travail élaboré par les services de son ministère de « vouloir tromper l’opinion publique », car a-t-il dit lors d’une conférence de presse tenue aujourd'hui à Alger, le dossier du Code du travail « n’est pas à l’ordre du jour ».

Pour le ministre, le débat doit respecter les mécanisme du système, dans l'ordre. Les gens qui analysent hors système deviennnent des ferayine: « Nous ne l’avons pas encore étudié et quand il le sera, on le présentera aux partenaires sociaux, à la tripartite avant de le présenter au Conseil du gouvernement puis le Conseil des ministres ».

Curieusement, le ministre omet l'examen par l'Assemblée populaire nationale et le Sénat. De la routine...

A quel moment, les citoyens du Monde du travail pourront-ils dire leur mot?

Rappelons aussi qu'aux réunions de la fameuse "tripartite" sont exclus les syndicats autres que l'UGTA.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article